Le monde arabe avant l'Islam

Les polythéismes de l'anté-Islam L’Arabie pré-islamique était polythéiste. La notion de sacré était centrale dans les cultes rendus aux divinités. La pratique cultuelle était toutefois différente entre les peuples nomades du Hijaz et les peuples sédentaires du sud de la presqu'île arabique.

 

1- Au Hijaz Notion de sacré : La notion de sacré est fondamentalement ambiguë. Le sacré est une force impersonnelle et mystérieuse qui peut être bienfaisante ou malfaisante. Haram (interdit) s'oppose à Hallal (licite). Le hallal a pour but de rendre pur l'impur.

 

Cela signifie que dans le haram il y a de l'impur. Il y a donc des rapports de force entre haram et hallal au centre desquels on peut placer le profane qui est un lieu neutre où s'annulent les forces du pur et de l'impur. Dans l'anté-islam, le haram est diffus et impersonnel, informe. Il y a les djinns qui sont des forces invisibles et imperceptibles dont il faut se méfier car ils sont les premiers occupants de la terre. Ils sont nombreux, surtout dans les lieux humides, nocturnes, dans les cimetières. Ils sont associés au sous-sol. Les djinns représentent un sacré primitif.

 

Le sacré concerne le temps et l'espace : A la Mecque, le haram (la kaaba) est un des points où le sacré est enraciné. En s'éloignant du centre sacré, l'énergie se dégrade. Il existe donc des espaces sacrés comportant des zones fastes et néfastes (YaMaNa et SaAMa), la droite et la gauche, qui s'opposent par rapport à l'angle nord-est de la kaaba.

 

 

Il est vraisemblable qu'il y avait un culte solaire très ancien au lieu de la kaaba. La circumvolution des pèlerins musulmans pourrait provenir de cet ancien culte solaire. Les enclos sacrés : Sauf en Arabie du Sud, les temples sont de simples enclos de pierre.

 

A l'intérieur, un ou plusieurs bayt-Al (maison de la divinité) sont dressés, symbolisant la présence des puissances protectrices. Parfois les bayt-Al sont des sources ou des arbres. La Mecque est un lieu sacré important qui explique le pèlerinage anté-islamique.

 

La pierre noire de la Kaaba était un bayt-Al. Des rites précédés d'abblutions purificatrices se déroulaient avant l'approche du lieu sacré (changement de vêtement, coupe des cheveux…). Des offrandes (animaux ou repas rituels) étaient faites à la divinité.

 

Le principal élément de culte était la circulation (dawar, tawaf) ou procession entrecoupée de stations. Il ne semble pas que des prières étaient prononcées à cette occasion. Sacralité du temps : Le calendrier anté-islamique était lunaire.

 

Le mois intercalaire de rattrapage avec les années solaires a été supprimé par le Prophète. Il y avait quatre mois sacrés au cours desquels devaient cesser les combats. Il n'y avait pas de clergé au Hijaz, contrairement à l'Arabie du Sud.

 

Les chefs des clans assuraient le service cultuel assistés d'un personnel spécialisé, les kahin(s). Chaque tribu avait ses propres divinités, certaines étant communes à plusieurs tribus. Le dieu Houbal, peut-être d'origine syrienne, est associé à la triade des déesses Al Ozza, Al Lat et Manat. Il y avait d'autres dieux tels Ouzal, Al Galsal, Al Ilah et Al Rahman.

 

Une certaine hiérarchie divine laisse supposer l'apparition d'un hénothéisme. 2- Arabie du Sud : Les divinités avaient un caractère astral. Le panthéon s'organisait autour de la triade formée de la Lune, du Soleil et de Vénus.

Les temples étaient des édifices et leur fonctionnement était assuré par des prêtres attitrés et spécialisés. La société Sud-Arabique était sédentaire, ce qui explique une pratique cultuelle plus élaborée qu'au Hijaz. Les communautés Juives en Arabie pré-islamique Des communautés juives étaient implantées depuis plusieurs siècles dans la presqu’île arabique avant l’arrivée de l’Islam. Elles étaient surtout installées au Yémen.

 

Selon les historiens, ces communautés étaient soit des Hébreux ayant fuit la répression romaine au IIème siècle après JC, soit des Arabes judaïsés. Ces communautés occupaient le chapelet des oasis Nord-Sud depuis la Syrie jusqu’au Yémen. Elles étaient protégées par des clans arabes (système du hilf) mais il est possible que cette situation était inversée plusieurs siècles avant. Les implantations juives étaient importantes au Yémen.

 

Il est possible que des Juifs convertis à l’Islam aient fait passer des notions judaïques (récits des prophètes par exemple) dans la tradition islamique. Les communautés juives étaient puissantes et très structurées, très conscientes de leur identité. Malgré cette spécificité identitaire, les structures sociales des tribus juives étaient les mêmes que celles des Arabes. Les Chrétiens en Arabie pré-islamique Les chrétiens en Arabie pré-islamique étaient moins nombreux et moins bien organisés que les communautés juives. C’était des occupants plus récents qui ont pénétré dans la presqu’île vers le IIIème siècle après J-C. Le premier groupe était celui des Abyssins qui se répartissaient entre mercenaires et esclaves au service des Arabes, notamment à La Mecque. Le second groupe était celui des Nabatéens (‘al Ambat) originaires de Pétra. Ils étaient spécialisés dans le commerce du blé, de l’huile d’olive et du vin. Ils étaient soumis à une taxe, la gizya, qui était un impôt par tête sur les étrangers résidents en contrepartie de la protection des Arabes de La Mecque. Il est vraisemblable qu’il y avait également des Arabes christianisés implantés en Arabie de longue date. La principale implantation chrétienne était Najran, aux portes du Yémen. C’était des chrétiens monophysites, donc d’origine syrienne, qui avaient leur évêque.

 

 

Le monde chrétien des premiers siècles a été secoué de plusieurs dissidences et des débats théologiques se sont élaborés puis ont pris une certaine acuité lors de la conversion de l’empereur byzantin Constantin en 313 puis en 384 lorsque le christianisme est devenu religion d’Etat sous l’empereur Théodose. A partir de ce moment, l’amalgame s’est fait entre religion et fidélité à l’empereur de Byzance. Les schismes et les répressions se sont succédées. Les tensions sont devenues très fortes au milieu du VIème siècle sous Justinien. La hiérarchie gréco-chrétienne s’est opposée au christianisme populaire de culture non-grecque (Araméens, Coptes…).

 

 

La première grande controverse fut celle de l’arianisme. Arius diffusa une doctrine selon laquelle si Dieu est unique et inengendré, son Verbe, c’est-à-dire son fils Christ est créé. Christ n’était donc pas de la même nature que Dieu. Le concile de Nicée condamna l’arianisme et élabora le dogme de la Trinité selon lequel Dieu, Christ et l’Esprit Saint étaient l’expression d’une seule personne divine.

 

 

L’arianisme s’installa néanmoins dans les Balkans et un peu en Europe Occidentale (les Wisigoths notamment). La deuxième grande controverse est engagée par Nestorius Patriarche de Constantinople (Byzance). Nestorius posa le principe de la séparation des natures divine et humaine du Christ. C’était à la fois une contestation du dogme de l’incarnation selon lequel Dieu s’est fait homme en la personne de Jésus Christ et du dogme de la rédemption puisque selon Nestorius seule la nature humaine du Christ était morte sur la croix.

 

Le concile d’Ephèse de 431 condamna Nestorius. Ses partisans se réfugièrent dans l’empire Sassanide (en particulier l’actuel Irak.) La troisième controverse fut celle du monophysisme. Eutychès déclara qu’après la crucifixion de Jésus il ne subsistait que sa nature divine, le divin ayant alors absorbé l’humain. Le concile de Chalcédoine condamna le monophysisme et excommunia Eutychès. Le monophysisme triompha en Arménie, en Syrie, en Egypte et au Soudan. Les Arabes pré-islamiques étaient donc au contact direct des chrétiens et plus particulièrement des dissidents monophysites et nestoriens. www.pourlhistoire.com Retour Accueil

http://www.pourlhistoire.com/anteislam.html

Maintenant nous allons essayer de décortiqué ce qui a été dit dans résumé et celà de la manière la plus positive possible

 

Les polythéismes de l'anté-Islam L’Arabie pré-islamique était polythéiste. La notion de sacré était centrale dans les cultes rendus aux divinités. La pratique cultuelle était toutefois différente entre les peuples nomades du Hijaz et les peuples sédentaires du sud de la presqu'île arabique.

 

 

Polytheisme

 

Origine du terme[modifier | modifier le code]

Dieux du Panthéon grec

Le terme, qui vient du grec poly (gentil) et theoi (homme), a été inventé par l’auteur juif Philon d'Alexandrie (-12 ~ 54) pour argumenter avec les Grecs.

 

Lors de l’expansion du christianisme autour du bassin méditerranéen et en Europe, les non-chrétiens furent appelés simplement impuress (terme utilisé à l'origine par les Juifs pour désigner les non Juifs) ou paiens (gens du pays), ou encore, de façon clairement péjorative, idolâtres (adorateurs de « faux » dieux). Jean Bodin aurait relancé l’emploi du terme polythéiste en 15801.

 

Il s’agit donc d’une définition née dans un contexte idéologique particulier témoignant d’une vision simple et dualiste opposant la croyance en un dieu unique donc vrai à la croyance en plusieurs dieux forcément faux.

Aspects du polythéisme[modifier | modifier le code]

Ils sont divers car chaque système polythéiste l’est à sa manière, et peut comprendre des sous-systèmes dans lesquels l’interprétation des dieux et de leurs relations diffèrent. Par ailleurs, certaines religions ne sont plus accessibles que par des traces archéologiques difficilement interprétables, des mythes et des textes littéraires (épopée etc.). Or la place d’un dieu dans un mythe ou dans une œuvre comme l’Odyssée ne reflète pas exactement sa place dans le culte.

Dieux du Panthéon égyptien

Dans les systèmes polythéistes, il y a partage des domaines d’influence ou de compétence entre les dieux. Ce partage peut être territorial (dieu dont le pouvoir s’étend sur un territoire limité), ethnique ou professionnel (dieu compétent seulement pour un clan ou un groupe professionnel), ou autre (dieu gouvernant un phénomène naturel, l’outre-tombe, les mariages etc.).

 

Néanmoins, il y a tendance au cumul de plusieurs fonctions par certains dieux importants ; la divinité cumulatrice peut ne pas être la même pour différents groupes humains appartenant au même ensemble religieux, certains dieux faisant l’objet de préférences locales, par exemple.


On prête en général aux divers dieux des relations de type familial ou social (subordonné/supérieur hiérarchique). L’ensemble des dieux d’une religion est appelé panthéon (du grec pan « tout » et theos « dieux »). Ces panthéons peuvent présenter des variantes ; il n’est pas rare que des groupes ayant les mêmes dieux ne leur prêtent pas exactement les mêmes relations. Ils ne sont pas figés, pouvant accueillir de nouvelles divinités ou admettre une redéfinition des rapports entre dieux.

Souvent il existe une entité supérieure plus rarement invoquée que les dieux populaires, qui peut être la plus haute divinité du panthéon, comme le dieu Nzambi dans la religion africaine des Lundas, ou une entité plus abstraite, comme le Ciel de la religion chinoise.

 

 

 

La religion arabe traditionnelle 

 

© Ralph Stehly, Professeur d'histoire des religions, Université de Strasbourg

 

Il s'agissait d'un polythéisme, ou plutôt d'un hénothéisme (du grec "hen"= "un", par opposition à "monos" = "un seul") au niveau de chaque tribu, dans ce sens que chaque tribu avait une divinité particulière, différente de la divinité de la tribu voisine.

 

Cependant les statuettes représentant ces divinités semblent avoir été rassemblées au sanctuaire central de l'Arabie, la Ka'ba, ce qui est le signe d'une certaine unité.

 

 

Pierres et arbres sacrés

Comme dans toute l'aire sémitique, on utilisait des pierres cultuelles (ar. nasb, pl. ansâb, hébreu: massebôt, cf. Gen. 35.14). Ce sont des pierres dressées, sur lesquelles on versait le sang des victimes immolées aux divinités.

 

 

Le "culte" des arbres sacrés ne différait guère de celui pratiqué un millénaire auparavant en terre de Canaan (cf. chêne de Mamré). Attention: on n'adorait pas les arbres en eux-mêmes, mais la Force qui se manifeste en eux.

 

Un arbre dans le désert est un miracle perpétuel, presque une hiérophanie. De nos jours encore en terre d'islam, certains arbres sont considérés comme la demeure des walî-s ("saints") dans la religion populaire.

 

 

Les arbres et les animaux du haram (zone sacrée autour des temples) étaient considérés comme sacrés, donc comme intouchables.

 Divinités

Selon la Tradition islamique (Bukhârî, Sahîh 64.48.7), il y avait 360 statuettes représentant autant de divinités au moment où il reconquit La Mecque en 630.

 

 

Ba'l ("seigneur, maître du lieu") était le nom générique donné par Sémites de l'Ouest (= "Baal" dans la Tora) aux divinités locales, surtout dans les milieux agraires. Cité dans Coran37.125 à propos d'Elie.

 

 

Les divinités mentionnées dans le Coran sont:

en Coran 71.23: Wadd, Suwâ', Yagûth, Ya'ûq, Nasr,

en Coran 53.19-20: Manât, al-Lât, 'Uzzä

Wadd avait son sanctuaire à Dumat al-Djandal.

 

C'est la forme arabe d'Adad, dont le nom est attesté en Mésopotamie, dès l'époque pré-sargonique (- 2450). Cette divinité était représentée ainsi selon Ibn al-Kalbî: "c'était une statue d'homme dont la taille était des plus grandes; on y avait sculpté deux vêtements, l'un enveloppant la statue, l'autre suspendue aux épaules. Il était ceint d'une épée et portait un arc sur l'épaule; il tenait entre les mains une courte lance, surmontée d'un étendard, et un carquois contenant des flèches"*

 

 

Suwâ' était la divinité des Hudhaylites. Le nom vient de la racine arabe sw', qui signifie "être lâché et paître librement". C'était donc particulièrement la divinité protectrice des animaux égarés.

 

 

Yaghûth était la divinité des Madhhidj. Le nom est l'inaccompli du verbe ghâtha ("donner la pluie, venir au secours"). L'ancienneté de ce nom est attestée dans la Genèse, où il désigne l'un des fils d'Esaü, ancêtre des Edomites. Gen 36.5,14,18, I Chr 1.35, sous la forme de Ye'ûsh.Yagûth était représenté sous la forme d'un lion.

 

 

Ya'ûq est l'inaccompli de la racine 'wq ("retenir"). C'était la divinité qui retenait ou rassemblait l'eau de pluie, pour la distribuer ensuite où elle voulait. Représentée peut-être sous la forme d'un cheval.

 

 

Nasr était la divinité des Himyarites. Peut-être représentée sous la forme d'un vautour.

Les divinités de La Mecque

 

Elles sont citées en Coran 53.19-20. Ce sont toutes des déesses, à part Allâh.

Manât (ou al-Manât): était à l'origine la divinité des 'Aws et des Khazridj, puis elle est devenue pan-arabe.

 

 

Une autre forme de ce nom est conservé en Esaïe 65.11: Menî.

 

Il s'agit de la racine sémitique mnw ou mny qui signifie "compter, partager, compter les jours de la vie", d'où l'arabe maniyya ('la mort") et minä ("sperme"). On trouve la même racine avec le lême sens en Daniel 5.25: mené' mené' téqèl u parsîn (phrase araméene signifiant: "compté, compté, pesé, divisé").

 

 

C'était la déesse de la Fortune.

'Uzzä (ou al-'Uzzä) était la déesse des Qoréicdh, la tribu de Mohammed. Son temple se trouvait près de La Mecque, près de trois grands acacias sacrés.

 

Il y avait un oracle et une pierre creuse (ghabghab) recueillait le sang des victimes immolées. Un haram, zone sacrée, l'entourait. C'est une racine sémitique que l'on retrouve dans l'hébreu 'oz ("la force"). C'était une déesse de la fécondité.

 

 

Al-Lât était peut-être le féminin d'Allâh. C'était une divinité pan-arabe, adorée à La Mecque,Tâ'if, à Pétra, à al-Hîra, à Alep et à Pamyre.

 

 

Allâh est la contraction d'al-ilâh ("le dieu"). Dans ilâhâh est un suffixe. Le terme originel est donc Il qui correspond à l'hébreu El, lequel désigne aussi la divinité.

 

La racine est 'wl ou 'yl qui connote l'idée de primauté en sémitique. Cf. l'arabe awwal ("premier") et l'hébreu ayil(="bélier", celui qui dirige le troupeau"). Comme le français "dieu" (avec une minuscule !), c'était un terme générique qui pouvait s'appliquer à toute divinité invoquée. Les différents dieux n'étaient en général pas invoquées sous leur nom particulier, mais par le terme générique d'Allâh.

 

On disait donc souvent, par exemple, quand on s'adressait à al-'Uzzä: ô Allâh !, et non ô al-'Uzzä, comme en latin on pouvait dire : o deus ("ô dieu !") pour s'adresser à Jupiter.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

( Sur Allâh dans la théologie islamique voir ici.)

 Au 6ème siècle de notre ère, il y avait déjà en Arabie une situation nettement hénothéiste qui tendait à un monothéisme.

Ainsi les trois déesses al-Uzzä, al-Manât, et al-Lât étaient séjà considérées comme subordonnées à Allâh. Elles étaient considérées comme les filles d'Allâh.

 

Les sanctuaires

Le sanctuaire principal était déjà la Ka'ba, ce qui signifie "cube" en arabe, car elle est de forme cubique.

 

 

 

 

C'est un sanctuaire très ancien, dont on ne peut donner une datation précise, situé au cœur du Hédjaz à la jonction des routes caravanières, sur une colline, dans un environnement rocheux.

 

 

 

 

Elle a l'architecture typique des temples sémitiques: cella carrée (comme le Saint des Saints du Temple de Jérusalem), orientée sur l'axe des points cardinaux, parvis rectangulaire bordé de galeries, avec pierre sacrée (la Pierre Noire) à l'angle irakien (sud-est), déambulatoire (lematâf), une source sacrée (le source de Zemzem), avec une zone sacrée (le haram).

 

Elle comprend un mur semi-circulaire (le hidjr); au nord-ouest. L'ensemble est orienté vers le nord-ouest, c-à-d Jérusalem. Déjà avant l'islam, elle était recouverte d'une kiswa, un drap noir, tendant à lui donner son aspect primitif de tente (cf. l'Arche de l'Alliance qui était aussi abritée sous une tente).

 

 

Selon Ibn al-Athîr (Kâmil 2.192) et Bukhârî, Sahîh 64.48.7), il y avait 360 statuettes à l'intérieur. Selon Ibn Sa'd, il y avait également des fresques (probablement sur les piliers) représentant Hubal, la divinité tutélaire de La Mecque, confondue avec Abraham, Marie, mère de Jésus portant son enfant sur les genoux (une espèce de Pietà), des anges et des prophètes.

 

Il y avait déjà aussi un pèlerinage, très ancien, organisé dans sa dernière forme par 'Amr ben Luhayy. Ce pèlerinage s'appelait déjà le hajj. Le mot arabe est issu d'une racina sémitique signifiant "tourner autour", que l'on retrouve aussi en hébreu et en araméen; c'est l'hébreu hag("fête").

 

 

D'après la mythologie arabe, La Mecque est le nombril de la terre et l'endroit à partir duquel elle a été étendue en cercles concentriques. La Ka'ba occupe l'emplacement, sur lequel Dieu avait fait dresser une tente pour Adam, lorsqu'il fut chassé du Paradis. L'édification du sanctuaire est attribuée soit à Adam, soit à Abraham. Le Coran (2.127) en affirme l'origine abrahamique.

 

 

Pour aller plus loin: 

Toufic Fahd, Le panthéon de l'Arabie centrale à la veille de l'hégire, 1968

 

Juifs et chrétiens

 

Géographie de l'Arabieorganisation sociale, situation religieuse (la religion arabe traditionnelleJuifs et Chrétiens)

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Polyth%C3%A9isme

http://fr.wikipedia.org/wiki/Polyth%C3%A9isme

http://stehly.chez-alice.fr/lareligion.htm

http://stehly.chez-alice.fr/lareligion.htm

 

 

 

 

 ENSEIGNEMENTS ISLAM

Divinité coranique

Jésus selon le coranQuestions sur Jésus
L'unicité de Dieu
Parole incréée
Tri-unité Coranique
Débat divinité
Les Deux natures
Jésus est Dieu
Parole, verbe esprit
La tri-unité coranique
Né, mort, ressuscité

Le Coran

Révélation
Qu'enseigne le Coran
L'ordre du coran
Le Coran confirme
Le Coran est falsifié
Falsification
Science du coran
Science coranique
Science et théologie
Génie coranique
Contradictions Coran
Versets équivoques
Préceptes
Le coran confirme
Préceptes du coran

Islam 

l'Histoire de l'Islam
L'origine de l'islam
La vraie histoire
Dogmes
Ramadan
Le fruit de l'Islam
L'islam messageCaricatures

Dogmes

Théologies
Le péché originel
Aucune certitude
Paradis-enfer
Aucun espoir, mais
La Miséricorde
El Mouharem
Evangile ou injil?
Licite ou illicite?
Paroles mauvaises
Le Mahdi
Paroles mauvaises
Conversion
Le voyage nocturneSourates semblables Quatre preuves
Eudes islamiques
Faibles Arguments
Anges, Djinns

Mohammed

Mohammed
Le voile déchiré
Un Prophète comme
Mensonges

Allah

Allah et la femme
Ilah ou Dieu
Qui est Allah
L'amour d'Allah

Hadiths

Hadith
La Sunna

Bible

Incompréhensions
Ce que croit
Machmadin
Bible et science
Divergences
Questions réponses

Christianisme 

christianisme
Barnabé
Barnabé suite
Paul
Faux prophètes
Erreurs?
Similitudes
Questions 
Si j'étais musulman
Votre salut 
Raisonnements
Contradictions
En dire autant
Etude Celse 
Mythe ou réalité?
Versets sataniques
Conclusion

 

L'ORIGINE DE L'ISLAM

ET DU NOM ALLAH !  

1 Jean 4:1 Bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde. 


Sur certains drapeaux de pays dits musulmans,  et certaines mosquées on peut voir un croissant de lune. Mais qu'est-ce que cela signifie au juste pour les musulmans ? Cet emblème fut adopté il y a bien longtemps par l'empire ottoman. Il ne représente absolument rien de sacré et de très particulier. Pourtant on démontrera dans cette étude qu'il y a un lien évident et étroit entre le dieu lune et Allah !

Selon la Tradition en Islam le Sahîh de Bukari 64.48.7, il y avait 360 statuettes représentant autant de divinités au moment où il reconquit La Mecque en 630. dont Bal le seigneur, et maître du lieu, c'était le nom donné par Sémites de l'Ouest Baal également dans la Thora! Coran 37.125Les diverses divinités mentionnées dans le Coran sont: 71.23: Wadd, Suwâ, Yagûth, Yaûq, Nasr, sourate 53.19-20 Manât, al-Lât, Uzza ! Al-Lât était est le féminin d'Allâh. C'était une divinité adorée à La Mecque ! Et ilah (Allah) était adoré préislamiquement sous d'autres noms avant la venue de l'Islam Allah était donc déité païenne vénérée à la Kabba !

les païens arabe à La Mecque adoraient un dieu de la lune appelé Hubal à kabbah. Hubal était le seigneur de kabbah le plus élevé des 360 dieux. Allah était aussi adoré comme le seigneur de kabbah. Allah n'a jamais été présenté par une idole de nature physique. Hubal semble être l'idole que les arabes païens adressaient leur prières pour Allah. En d'autres mots Allah était Hubal. 

Mohammed en détruisant les Idoles dont Hubal,  les païens n'avaient plus d'idole pour prier et  Hubal a été oublié. mais les signes demeurent; comme les croissant de lune, la kabba etc. Des païens auraient prié  Allah devant l'image de Hubal. (sources: La Mecque de Mohammed par W. Mongomery Watt chapitre 3: Religion des l'arabie préislamiquePage 26-45.) Le culte de lune a donc été pratiqué en Arabie plus de 2000 av Jésus-christ. La lune en croissant symbole le plus commun de ce culte ! Un apologiste musulman a admis que l'idole d'un dieu Hubal de lune a été placé sur le toit de la Kabba environ 400 ans avant Muhammad. Ceci peut en fait être l'origine de pourquoi la lune en croissant est sur chaque minaret au Kabba aujourd'hui et au symbole central de l'Islam placé sur de chaque mosquée dans le monde entier !  voir aussi source; (Muhammad le prophète, le Hafiz Ghulam Sarwar (Pakistan), le p 18-19, les musulmans saints)

Le dieu de lune désigné également sous le nom d'ilah. Ce n'est pas un nom propre d'un dieu spécifique simple, mais une signification générique de référence "le dieu". Chaque tribu arabe locale  se rapporterait à leur propre dieu  tribal local en tant que Al-ilah plus tard,  ce nom deviendra Allah ! Quand Mohammed est venu, il a laissé tombé toutes les références du Dieu Hubal,  Sourate 41:37. Parmi Ses merveilles, sont la nuit et le jour, le soleil et la lune : ne vous prosternez ni devant le soleil, ni devant la lune, mais prosternez-vous devant Allah qui les a créés, si c'est Lui que vous adorez! .mais Muhammad a maintenu beaucoup de  rituels païen et les a redéfinis en termes monothéiste.  il est  donc clair que l'Islam est dérivé du paganisme qui a par le passé adoré un lune-dieu. Bien que l'Islam soit aujourd'hui une religion dite monothéiste, ses racines tirent ces origines du paganisme!

La vénération du dieu de la lune Sin était très répandu et très populaire dans le temps d'Abraham. Il a été demandé à Abraham de quitter Ur des chaldéens le lieu où le dieu de la lune était vénéré et d'aller vers Canaan pour adorer le vrai Dieu. Ur était dans le région de Babylone. Serait-il possible que quand Ismaël a quitté Abraham,  il ait adopté ce dieu de la lune qui plus tard a été répandu parmi les Arabes et qui sous Mohammed a été changé pour Allah, l'ancienne divinité préislamique en un dieu unique en copiant ce qu'il avait appris des juifs et des chrétiens? On comprend beaucoup mieux pourquoi les juifs et les chrétiens ont rejeté le dieu "Allah" en tant que faux dieu .Al-Kindi, un des premiers apologistes chrétiens contre l'Islam, a précisé que l'Islam et son dieu Allah ne sont pas venus de la Bible mais du paganisme des Sabéens.

Résumons nous un peu : nous savons maintenant que Nabonide, dernier roi de Babylone, fut élu et installé en -555 pour régner sur l'empire de Babylone, il était connu comme un adepte du dieu lune Sîn (ou Nanna, ou Suen, etc. suivant la langue ) Ensuite,  l'origine Sin le Lune-dieu n'était pas la déité suprême mais que sous l'action de Nabonide dans les temps pré-islamiques Sin est devenu la déité suprême c'est à dire ilah qui s'est transformé en Allah plus tard .Par ailleurs, nous savons que Nabonide a vécu un long séjour en Arabie, et pas n'importe où c'est à dire dans le Hedjaz, où s'élevait un sanctuaire à Sîn, le Lune-dieu . Ceci est la preuve qu' en Arabie, dans la région du Hedjaz (là où se trouve la Mecque et Médine) Sin le Lune-dieu était ilah 

A propos d'Ismaël et le dieu lune qu'il a transmis aux Arabes. 

Voici la définition de Ismaélite selon un dictionnaire: Descendant d'Ismaël. Les Ismaélites avaient à la fois du sang égyptien et du sang d'Abraham. Douze princes étaient issus d'Ismaël(Genèse 17.20; 25.12-16) Répartis en autant de clans, les Ismaélites habitaient des colonies ou des camps volants, dans le désert de l'Arabie septentrionale, région comprise entre Havila, l'Egypte et l'Euphrate (Genèse 25.18) Josèphe, Antiquités judaïques,(1.12.4). L'une des tribus devenait occasionnellement sédentaire et se civilisait, tels les Nabathéens. Mais la majorité de ce peuple avait le caractère de ses ancêtres et resta au désert, comme un "âne sauvage" (Genèse 16.12). Les descendants d'Ismaël étaient, comme lui, renommés pour leur habileté à tirer de l'arc (Esaïe 21.17). Les frères de Joseph vendirent celui-ci à des Ismaélites voyageant avec leurs chameaux entre Galaad et l'Egypte. Le texte précise que Joseph fut retiré de la citerne par des marchands Madianites, ils faisaient sans doute partie de la caravane. Le Psaumes 83.7mentionne les Ismaélites en même temps que les Edomites, les Moabites et les Hagaréniens. Le nom d'Ismaélites désigne, dans un sens plus étendu, les tribus nomades de l'Arabie septentrionale : soit que le nom des Ismaélites, principaux habitants du désert, fût devenu synonyme de celui de n'importe quelle tribu nomade de cette région, soit qu'une ligue, dite ismaélite, eût englobé des tribus d'autres races (Juges 8.24; 7.25; 8.22, 26). Tous les Arabes, à l'instar de Mahomet, se proclament descendants d'Ismaël. 

Psaume 83:1-18 Cantique. Psaume d’Asaph. O Dieu, ne reste pas dans le silence! Ne te tais pas, et ne te repose pas, ô Dieu! Car voici, tes ennemis s’agitent, Ceux qui te haïssent lèvent la tête. Ils forment contre ton peuple des projets pleins de ruse, Et ils délibèrent contre ceux que tu protèges. Venez, disent-ils, exterminons-les du milieu des nations, Et qu’on ne se souvienne plus du nom d’Israël! Ils se concertent tous d’un même coeur, Ils font une alliance contre toi; Les tentes d’Edom et les Ismaélites, Moab et les Hagaréniens, Guebal, Ammon, Amalek, Les Philistins avec les habitants de Tyr; L’Assyrie aussi se joint à eux, Elle prête son bras aux enfants de Lot. Pause. Traite-les comme Madian, Comme Sisera, comme Jabin au torrent de Kison! Ils ont été détruits à En-Dor, Ils sont devenus du fumier pour la terre. Traite leurs chefs comme Oreb et Zeeb, Et tous leurs princes comme Zébach et Tsalmunna! Car ils disent: Emparons-nous Des demeures de Dieu! Mon Dieu! rends-les semblables au tourbillon, Au chaume qu’emporte le vent, Au feu qui brûle la forêt, A la flamme qui embrase les montagnes! Poursuis-les ainsi de ta tempête, Et fais-les trembler par ton ouragan! Couvre leur face d’ignominie, Afin qu’ils cherchent ton nom, ô Eternel! Qu’ils soient confus et épouvantés pour toujours, Qu’ils soient honteux et qu’ils périssent! Qu’ils sachent que toi seul, dont le nom est l’Eternel, Tu es le Très-Haut sur toute la terre! 

Selon ce Psaume, les Ismaélites au moins durant cette période entre l'an 1,000 et 400, beaucoup faisait partie des nations qui haïssaient à la fois Dieu et le peuple de l'Alliance. Le psalmiste demande à Dieu d'amener la destruction sur ces nations pour qu'il sachent que Dieu seul est le vrai Dieu. Ceci indique que si les arabes de la Mecque sont les descendants Ismaël, alors le dieu (Allah) préislamique à la Mecque était un faux dieu. Il ne pouvait pas être le même Dieu adorer par les Juifs et les Chrétiens !

 

l est des sourates coraniques qui débutent donc par les lettres de l’alphabet qui ne constituant pas un mot. C’est donc le cas de Alif, Lâm, Mîm ! Le Coran a d'autres formulations: il s’agit d’une seule lettre par exemple le Sâd. Par le Coran, au renom glorieux ! ou le Qâf. Par le Coran glorieux, ou encore, Nûn. Par la plume et ce qu’ils écrivent !. 

D’autres versets, présentent deux lettres : Tâ, Hâ Yâ, Sîn Hâ, Mîm. Ainsi certaines sourates commencent par trois lettres : Alif, Lâm, Râ ou Alif, Lâm, Mîm. Nous retrouvons Alif, Lâm, Mîm" au début des sourates Al Baqarah, Al Imrân, Ar Rûm, Luqmân, Al Ankabût, et As Sajdah. 

D'autre part, il y a des sourates entammées par quatre lettres : Alif, Lâm, Mîm, Sâd" ou "Alif, Lâm, Mîm, Râ Enfin, certains versets qui comptent cinq lettres. C’est le cas de sourate Mariam : Kâf, Hâ, Yâ, Ayn, Sâd. Donc la question est de savoir si le sin ou le Ra par exemple étaient  bien des dieu vénérés en Babylonie et En Égypte puis à la Kabba ! Selon la Tradition en Islam le Sahîh de Bukari 64.48.7, il y avait 360 statuettes représentant autant de divinités au moment où il reconquit La Mecque en 630. dont Bal le seigneur, et maître du lieu, c'était le nom donné par Sémites de l'Ouest Baal également dans la Tora! aux Coran 37.125

On sait aussi que le dieu du coran jurent par plus petit que lui !

Sourate 56:75. Non ! ... Je jure par les positions des étoiles (dans le firmament).

Sourate 69:38. Mais non... Je jure par ce que vous voyez, 39. ainsi que par ce que vous ne voyez pas !

Sourate 75:2. Mais non ! , Je jure par l'âme qui ne cesse de se blâmer

Sourate 81:15. Non ! ... Je jure par les planètes qui gravitent 16. qui courent et disparaissent ! 17. par la nuit quand elle survient ! 18. et par l'aube quand elle exhale son souffle !

Sourate 90 1. Non ! ... Je jure par cette Cité!

Alors que la Bible dit: 

Hébreux 6:13 Lorsque Dieu fit la promesse à Abraham, ne pouvant jurer par un plus grand que lui, il jura par lui-même, 

On sait aussi ce qu'est la kabba 

il s'agit de d'une pierre cubique que Plotmée décrit dans sa géographie (II siècle de notre Ere ) sous le nom de macoraba, qui est une transcription arabe de = Temple = Mikrâb. Il existait plusieurs sanctuaire ou l'on adorait plusieurs dieux un dieu païen vénéré à Petra selon l'évêque palestinien Epiphane qui vécut entre 315-401 nous en a donné des informations, ce dieu vénéré Petra nous dira t'il avait sa kaabou mot Grec qu'on peu identifier a Ka'aba. Il s'agit dieu Dhu'l sharâ . La fameuse pierre noire (bétyle) de la ka'ba est donc de forme cubique était encastré dans la maçonnerie d'un sanctuaire primitif et païen où l'on adorait nombreuses d'idoles! Les tribus Bédouines avaient coutumes d'y faire des pèlerinages!

Mohammed se prend pour un possédé et en montre des signes

Sourate 68 :52 versets Pré-Hégire Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.1. Noun . Par la plume et ce qu'ils écrivent ! 2. Tu (Muhammad) n'est pas, par la grâce de ton Seigneur, un possédé.

Mohammed était donc t'il Possédé ?  IL le dit de sa bouche, mais sur les conseil de Khadija et d'autres et de lui même il dira Allah m'a dit.....Un des verset cité dans le Coran mérite d'être mentionné l'est il par un vrai prophète ou par l'énorme en force ? il s'adjoint a ce que je viens de dire si Mohammed n'était pas possédé son message serait pure mais voilà que Mohammed cite Dieu comme le seigneur de divinité païennes appelé constellation Sirius, constellation de la canicule adoré par les arabes païens. La sourate l'étoile confirme : Sourate 53 :62 versets Pré-Hégire 49. Et c'est Lui qui est le Seigneur de Sirius.

Lorsque L'ange se montra a Mohammed (Gabriel selon les musulmans) Mohammed fut épouvanté il pensa qu'il était devenu fou! Il chercha à suicider mais l'ange le prit entre ses deux ailes et l'en empêcha Tabarî II 69 pp.392-393 La première sourate mentionne une partie de cela sourate XCVI v 1-5 Les premières réactions à ses visions sont celles de la crainte te de la démence ! Khadija dit a son mari rassure toi Dieu ne fait pas ans la confusion ! Et bien on ne dirai pas ! Il s'écoulera trois ans avant que Mohammed ne prêche, il faut dire, qu'il a dut s'habituer à sa démence et se contrôler dans sa possession ! Tabari nous rapporte que Mohammed montait souvent sur la montagne pour se précipiter d'en bas mais, à chaque fois l'ange l'en empêcha!

Voilà avec ce que nous venons de voir ci haut on peu de faire donc plusieurs opinions très claires ! 

Remarquez la similitude entre la photos de droite
 et de gauche en haut de page 
Origine de l'Islam encore !

1) divers religions et doctrines en extrême Orient

2) Mohammed reconnu par un moine d'une religion idolâtre !

3) l'Islam calqué sur des dieux et support païens

4) Mohammed apprend a Khadija qu'il est possédé !

5) premier message d'un ange qui donne des envies de suicide à Mohammed !  

6) Le coran tire ses sources des livres apocryphes, le Talmud, la religion zoroastriennes, l'idolâtrie babylonienne et Égyptiennes...

En conclusion: On sait que suivant les différents peuples arabes, et leur succession, il a été donné différents noms au Lune-dieu : Aglibol (Palmyre, Syrie ), Amm (qataban, Yemen), Nanna ou Nannar (Ur, Irak), Sîn et Hubal (Kaaba, La Mecque, Arabie Saoudite ) Il est donc fort probable que toute l'Arabie par leur descendant adoraient le dieu lune ! D'ailleurs, ceci est prouvé de très nombreuses idoles dont le dieu lune, qui servira de point d'ancrage dans la nouvelle religion de Mohammed ! D'autres part, l'origine de l'Islam tirent ses sources dans la paganisme Mohammed se croit possédé le dieu du coran jure par plus petit que lui tout cela démontre que l'Islam ne vient pas de Dieu le créateur de l'univers et des être humains !

Attention, cependant On ne cherche pas à réformer le mot Allah, du cœur des chrétiens, qui emploient le mot Allah pour désigner l'Eternel (YHVH), que l'Esprit saint lui seul convainc, de cela, sinon chaque chrétien, ne pourrait plus non plus appeler Elo'him le Seigneur, puisque le mot Dieu désigne aussi Baal entres autres, mais il s'agit ici de démontrer que le dieu des musulmans dans le fond plus que dans la forme du nom, ne peut être notre Dieu tout puissant le: JE SUIS d'Exode 3:14 et de l'évangile de Jean 8:57-58 

Témoignage d'un ex-musulmane et ce qu'elle pense du nom Allah 

photos1 stèle emblème dieu lune (sin)  préislamique) 

photos 2 mosquée de nos jours en Arabie 

photos 3 dogme religieux musulmans

photos 4 stèle de Nabonide (préislamique)

Nabonide fut élu et installé en -555 pour régner sur l'empire de Babylone, il était connu comme un adepte du dieu lune Sin (ou Nanna) .Lorsque Nabonide déclara qu'il voulait remplacer au sommet du panthéon des dieux, le grand Marduk et même le dieu Enlil par le petit dieu Sin, des rumeurs coururent à Babylone que Nabonide était devenu fou et qu'il adorait les démons... La Bible attribua cette maladie non pas à Nabonide mais à celui que les juifs haïssaient le plus Nabuchodonosor II.

 

 

@Coproduit 2003 MPEMF-ACTES-(29)

       

 

 

http://injilwaalquran.free.fr/dieulune.htm

Au Hijaz

Notion de sacré : La notion de sacré est fondamentalement ambiguë. Le sacré est une force impersonnelle et mystérieuse qui peut être bienfaisante ou malfaisante.

 

Haram (interdit) s'oppose à Hallal (licite). Le hallal a pour but de rendre pur l'impur. Cela signifie que dans le haram il y a de l'impur.

 

Il y a donc des rapports de force entre haram et hallal au centre desquels on peut placer le profane qui est un lieu neutre où s'annulent les forces du pur et de l'impur.

 
Dans l'anté-islam, le haram est diffus et impersonnel, informe. Il y a les djinns qui sont des forces invisibles et imperceptibles dont il faut se méfier car ils sont les premiers occupants de la terre. Ils sont nombreux, surtout dans les lieux humides, nocturnes, dans les cimetières.

 

Ils sont associés au sous-sol. Les djinns représentent un sacré primitif. Le sacré concerne le temps et l'espace :

 


A la Mecque, le haram (la kaaba) est un des points où le sacré est enraciné. En s'éloignant du centre sacré, l'énergie se dégrade.

 

Il existe donc des espaces sacrés comportant des zones fastes et néfastes (YaMaNa et SaAMa), la droite et la gauche, qui s'opposent par rapport à l'angle nord-est de la kaaba. Il est vraisemblable qu'il y avait un culte solaire très ancien au lieu de la kaaba. La circumvolution des pèlerins musulmans pourrait provenir de cet ancien culte solaire.

Les enclos sacrés : Sauf en Arabie du Sud, les temples sont de simples enclos de pierre. A l'intérieur, un ou plusieurs bayt-Al (maison de la divinité) sont dressés, symbolisant la présence des puissances protectrices. Parfois les bayt-Al sont des sources ou des arbres.

 

La Mecque est un lieu sacré important qui explique le pèlerinage anté-islamique. La pierre noire de la Kaaba était un bayt-Al.


Des rites précédés d'abblutions purificatrices se déroulaient avant l'approche du lieu sacré (changement de vêtement, coupe des cheveux…). Des offrandes (animaux ou repas rituels) étaient faites à la divinité. Le principal élément de culte était la circulation (dawar, tawaf) ou procession entrecoupée de stations. Il ne semble pas que des prières étaient prononcées à cette occasion.

Sacralité du temps : Le calendrier anté-islamique était lunaire. Le mois intercalaire de rattrapage avec les années solaires a été supprimé par le Prophète. Il y avait quatre mois sacrés au cours desquels devaient cesser les combats.

Il n'y avait pas de clergé au Hijaz, contrairement à l'Arabie du Sud. Les chefs des clans assuraient le service cultuel assistés d'un personnel spécialisé, les kahin(s).

Chaque tribu avait ses propres divinités, certaines étant communes à plusieurs tribus. Le dieu Houbal, peut-être d'origine syrienne, est associé à la triade des déesses Al Ozza, Al Lat et Manat. Il y avait d'autres dieux tels Ouzal, Al Galsal, Al Ilah et Al Rahman. Une certaine hiérarchie divine laisse supposer l'apparition d'un hénothéisme.

2- Arabie du Sud :

Les divinités avaient un caractère astral. Le panthéon s'organisait autour de la triade formée de la Lune, du Soleil et de Vénus.
Les temples étaient des édifices et leur fonctionnement était assuré par des prêtres attitrés et spécialisés.

 


La société Sud-Arabique était sédentaire, ce qui explique une pratique cultuelle plus élaborée qu'au Hijaz.


Les polythéismes de l'anté-Islam


L’Arabie pré-islamique était polythéiste. La notion de sacré était centrale dans les cultes rendus aux divinités. La pratique cultuelle était toutefois différente entre les peuples nomades du Hijaz et les peuples sédentaires du sud de la presqu'île arabique.


1- Au Hijaz

Notion de sacré : La notion de sacré est fondamentalement ambiguë. Le sacré est une force impersonnelle et mystérieuse qui peut être bienfaisante ou malfaisante. Haram (interdit) s'oppose à Hallal (licite). Le hallal a pour but de rendre pur l'impur. Cela signifie que dans le haram il y a de l'impur. Il y a donc des rapports de force entre haram et hallal au centre desquels on peut placer le profane qui est un lieu neutre où s'annulent les forces du pur et de l'impur. 
Dans l'anté-islam, le haram est diffus et impersonnel, informe. Il y a les djinns qui sont des forces invisibles et imperceptibles dont il faut se méfier car ils sont les premiers occupants de la terre. Ils sont nombreux, surtout dans les lieux humides, nocturnes, dans les cimetières. Ils sont associés au sous-sol. Les djinns représentent un sacré primitif. Le sacré concerne le temps et l'espace :
A la Mecque, le haram (la kaaba) est un des points où le sacré est enraciné. En s'éloignant du centre sacré, l'énergie se dégrade. Il existe donc des espaces sacrés comportant des zones fastes et néfastes (YaMaNa et SaAMa), la droite et la gauche, qui s'opposent par rapport à l'angle nord-est de la kaaba. Il est vraisemblable qu'il y avait un culte solaire très ancien au lieu de la kaaba. La circumvolution des pèlerins musulmans pourrait provenir de cet ancien culte solaire.

Les enclos sacrés : Sauf en Arabie du Sud, les temples sont de simples enclos de pierre. A l'intérieur, un ou plusieurs bayt-Al (maison de la divinité) sont dressés, symbolisant la présence des puissances protectrices. Parfois les bayt-Al sont des sources ou des arbres. La Mecque est un lieu sacré important qui explique le pèlerinage anté-islamique. La pierre noire de la Kaaba était un bayt-Al.
Des rites précédés d'abblutions purificatrices se déroulaient avant l'approche du lieu sacré (changement de vêtement, coupe des cheveux…). Des offrandes (animaux ou repas rituels) étaient faites à la divinité. Le principal élément de culte était la circulation (dawar, tawaf) ou procession entrecoupée de stations. Il ne semble pas que des prières étaient prononcées à cette occasion.

Sacralité du temps : Le calendrier anté-islamique était lunaire. Le mois intercalaire de rattrapage avec les années solaires a été supprimé par le Prophète. Il y avait quatre mois sacrés au cours desquels devaient cesser les combats.

Il n'y avait pas de clergé au Hijaz, contrairement à l'Arabie du Sud. Les chefs des clans assuraient le service cultuel assistés d'un personnel spécialisé, les kahin(s).

Chaque tribu avait ses propres divinités, certaines étant communes à plusieurs tribus. Le dieu Houbal, peut-être d'origine syrienne, est associé à la triade des déesses Al Ozza, Al Lat et Manat. Il y avait d'autres dieux tels Ouzal, Al Galsal, Al Ilah et Al Rahman. Une certaine hiérarchie divine laisse supposer l'apparition d'un hénothéisme.

2- Arabie du Sud :

Les divinités avaient un caractère astral. Le panthéon s'organisait autour de la triade formée de la Lune, du Soleil et de Vénus.
Les temples étaient des édifices et leur fonctionnement était assuré par des prêtres attitrés et spécialisés.
La société Sud-Arabique était sédentaire, ce qui explique une pratique cultuelle plus élaborée qu'au Hijaz.





Les communautés Juives en Arabie pré-islamique



Des communautés juives étaient implantées depuis plusieurs siècles dans la presqu’île arabique avant l’arrivée de l’Islam. Elles étaient surtout installées au Yémen. 
Selon les historiens, ces communautés étaient soit des Hébreux ayant fuit la répression romaine au IIème siècle après JC, soit des Arabes judaïsés. 

Ces communautés occupaient le chapelet des oasis Nord-Sud depuis la Syrie jusqu’au Yémen. Elles étaient protégées par des clans arabes (système du hilf) mais il est possible que cette situation était inversée plusieurs siècles avant. 

Les implantations juives étaient importantes au Yémen. Il est possible que des Juifs convertis à l’Islam aient fait passer des notions judaïques (récits des prophètes par exemple) dans la tradition islamique. Les communautés juives étaient puissantes et très structurées, très conscientes de leur identité. Malgré cette spécificité identitaire, les structures sociales des tribus juives étaient les mêmes que celles des Arabes. 





Les Chrétiens en Arabie pré-islamique



Les chrétiens en Arabie pré-islamique étaient moins nombreux et moins bien organisés que les communautés juives. C’était des occupants plus récents qui ont pénétré dans la presqu’île vers le IIIème siècle après J-C. 
Le premier groupe était celui des Abyssins qui se répartissaient entre mercenaires et esclaves au service des Arabes, notamment à La Mecque. 
Le second groupe était celui des Nabatéens (‘al Ambat) originaires de Pétra. Ils étaient spécialisés dans le commerce du blé, de l’huile d’olive et du vin. 
Ils étaient soumis à une taxe, la gizya, qui était un impôt par tête sur les étrangers résidents en contrepartie de la protection des Arabes de La Mecque. 
Il est vraisemblable qu’il y avait également des Arabes christianisés implantés en Arabie de longue date. 
La principale implantation chrétienne était Najran, aux portes du Yémen. C’était des chrétiens monophysites, donc d’origine syrienne, qui avaient leur évêque. 
Le monde chrétien des premiers siècles a été secoué de plusieurs dissidences et des débats théologiques se sont élaborés puis ont pris une certaine acuité lors de la conversion de l’empereur byzantin Constantin en 313 puis en 384 lorsque le christianisme est devenu religion d’Etat sous l’empereur Théodose. 
A partir de ce moment, l’amalgame s’est fait entre religion et fidélité à l’empereur de Byzance. Les schismes et les répressions se sont succédées. Les tensions sont devenues très fortes au milieu du VIème siècle sous Justinien. 
La hiérarchie gréco-chrétienne s’est opposée au christianisme populaire de culture non-grecque (Araméens, Coptes…).
La première grande controverse fut celle de l’arianisme. Arius diffusa une doctrine selon laquelle si Dieu est unique et inengendré, son Verbe, c’est-à-dire son fils Christ est créé. Christ n’était donc pas de la même nature que Dieu. Le concile de Nicée condamna l’arianisme et élabora le dogme de la Trinité selon lequel Dieu, Christ et l’Esprit Saint étaient l’expression d’une seule personne divine. L’arianisme s’installa néanmoins dans les Balkans et un peu en Europe Occidentale (les Wisigoths notamment).
La deuxième grande controverse est engagée par Nestorius Patriarche de Constantinople (Byzance). Nestorius posa le principe de la séparation des natures divine et humaine du Christ. C’était à la fois une contestation du dogme de l’incarnation selon lequel Dieu s’est fait homme en la personne de Jésus Christ et du dogme de la rédemption puisque selon Nestorius seule la nature humaine du Christ était morte sur la croix. 
Le concile d’Ephèse de 431 condamna Nestorius. Ses partisans se réfugièrent dans l’empire Sassanide (en particulier l’actuel Irak.)
La troisième controverse fut celle du monophysisme. Eutychès déclara qu’après la crucifixion de Jésus il ne subsistait que sa nature divine, le divin ayant alors absorbé l’humain. Le concile deChalcédoine condamna le monophysisme et excommunia Eutychès. Le monophysisme triompha en Arménie, en Syrie, en Egypte et au Soudan. Les Arabes pré-islamiques étaient donc au contact direct des chrétiens et plus particulièrement des dissidents monophysites et nestoriens. 
<br<
www.pourlhistoire.com Retour Accueil

http://injilwaalquran.free.fr/dieulune.htm

 

 

 

 

(Moses et la liberation d'israel par les eaux de la mer rouge)

 

 

 

 

 

 

Regardons maintenant en quoi consistent les pratiques de l'islam...

Le centre religieux de l'islam se trouve dans la ville de la Mecque en Arabie Saoudite. C'est là qu'est son temple unique : la "Kaaba" c'est-à-dire le "cube".

Les anciens chroniqueurs rapportent qu'avant l'avènement de l'islam ("jahilya"), il y avait 24 kaabas dans la péninsule d'Arabie : la Kaaba est donc un des 24 temples païens qui existaient en Arabie (avant que Mahomet fasse détruire les kaabas des autres tribus et qu'il garde intacte la Kaaba gérée par sa tribu).

L'islam prétend que c'est Adam (le premier homme selon la Bible) qui l'a édifiée. En réalité, cette construction date de la fin de la période romaine.

Avant l'islam, ce lieu de culte était agrémenté de nombreuses statues (détruites sur l'ordre de Mahomet). Les tribus païennes y venaient en pélerinage. Les pélerins païens tournaient nus autour de cette kaaba. Ceci prouve une fois de plus son origine complètement païenne.

Kaaba idole de La MecqueLa Kaaba est un bâtiment de 15 mètres de haut. Un de ses côtés est de 10 mètres. L'autre côté est de 12 mètres. Il ne possède qu'une porte comme ouverture. L'intérieur est vide. Le plafond est supporté par trois piliers de bois. Le bas des murs est un assemblage de grosses pierres. Le haut des murs est un assemblage de petites pierres. Ces pierres sont cimentées les unes aux autres de façon grossière. Afin de cacher cette construction archaïque, un brocart noir brodé de versets coraniques (la "kiswa") recouvre la construction.

Une pierre noire (une météorite) est enchassée dans l'angle nord-est de la construction. Elle sert de point de repère pour les tournées rituelles autour de la Kaaba comme faisaient les païens d'autrefois qui tournaient nus autour de la Kaaba. Cette pierre noire, censée venir du paradis, est adorée par les mahométans qui se bousculent lors de leur pélerinage pour la toucher et l'embrasser.


Quand les mahométans prient, ils se tournent vers la Kaaba et se prosternent devant elle.Quand ils construisent des mosquées (salles de prière), ils orientent celles-ci en direction de la Kaaba.

Quand ils enterrent leurs morts, ils placent leurs cadavres alignés vers la Kaaba.

Quand ils égorgent les animaux de boucherie, ils les sacrifient en direction de la Kaaba (comme faisaient autrefois les païens qui sacrifiaient leurs viandes aux idoles).

Quand ils font le pélerinage, ils tournent autour de la Kaaba, ils se prosternent devant elle, ils la touchent, ils l'embrassent.Quand ils reviennent de pélerinage, ils affichent dans leur maison une gravure ou photo de la Kaaba...

Tout le culte islamique tourne autour de la Kaaba : prosternation, sacrifice, culte mortuaire, icônographie...

A la vue de toutes ces pratiques, il est possible de dire que, selon les critères habituels retenus pour définir une idole, la Kaaba est une idole.

Qu'une idole ait une forme de cube, de pyramide, d'animal ou d'homme... elle n'en reste pas moins une idole.

La Kaaba est donc en réalité une idole païenne dont l'histoire de la construction a été falsifiée par Mahomet.
 
 
http://lecoran.over-blog.com/article-islam-kaaba-et-idolatrie-62071967.html
Publié dans : Origines, secte
LA BIBLE MET EN GARDE SUR LES ANGES DE LUMIERE

Selon l'Evangile - [2 Corintiens 11:14] [...] Lucifer lui même se déguise en ange de lumière

Selon la sira - Une nuit de l'an 611, Muhammad s'est endormi dans une grotte du mont Hira, un ange entouré d'une lumière éclatante se serait manifesté à lui.


MISES EN GARDE DE JESUS SUR LES FAUX-MESSIES QUI VIENDRONT APRES LUI

Mathieu 24 : Jésus leur répondit : « prenez garde que personne ne vous égare. Car beaucoup viendront en prenant mon nom ; ils diront : c'est moi le Messie, et ils égareront bien des gens. Vous allez entendre parler de guerre et de rumeurs de guerres. Attention ! Ne vous alarmez pas: il faut que cela arrive, mais ce n'est pas encore la fin. Car on se dressera nation contre nation et royaume contre royaume; et il y aura en divers endroits des famines et des tremblements de terre. Et tout cela sera le commencement des douleurs de l'enfantement. Alors on vous livrera à la détresse, on vous tuera, vous serez haïs de tous les païens à cause de mon nom ; et alors un grand nombre succomberont. Ils se livreront les uns les autres, ils se haïront entre eux. Des faux prophètes surgiront en foule et égarerons beaucoup d'hommes. Par suite de l'iniquité croissante, l'amour du plus grand nombre se refroidira ; mais celui qui tiendra jusqu'à la fin sera sauvé. Cette Bonne Nouvelle du Royaume sera proclamée dans le monde entier ; tous les païens auront là un témoignage. Et alors viendra la fin. » 


LE PEUPLE ELU DEVIENT LE PEUPLE ENNEMI

Dans la bible, le peuple judéo-chrétien est le peuple qui est sensé suivre la parole de Dieu ; le peuple élu étant les 12 tribus d'Israel des chrétiens d'origine juive
[lire le livre de l'Apocalypse sur les 12 tribus marqués par le sceau divin]

Dans le coran, le peuple judeo-chretien devient le peuple ennemi :

« Les Juifs disent : "Uzayr est fils d Allah" et les Chrétiens disent : "Le Christ est fils d Allah". Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécreants avant eux. » Qu'Allah les anéantisse ! (Coran 9:30) 


LUCIFER EN HEBREUX SIGNIFIE CROISSANT DE LUNE EN ARABE

Lucifer se traduit par hilal en hébreux, langue phonétiquement jumelle à l'arabe. hilal signifiant croissant de lune en arabe, le symbole du ramadan et de l'islam.
Avatar de l’utilisateur
Morpheus
Administrateur du site
 
Messages: 7405
Inscription: 14 Mai 2010 00
Localisation: Suisse

L'ange Gabriel 

 

Donc sur trois archanges qui dirigent le monde , Michel et Gabriel sont restés fidèles à Dieu ,Lucifer lui a était déchu , il est devenu l'ennemie de Dieuil est devenu le satan , le maitre du mensonge et de la manipulation

 

Je vais pour l'instant plus m’attarder sur Gabriel qui est considéré comme le messager de Dieu dansla Bible et dans  le Coran. Gabriel est un archange qui ne connaît pas le mensonge  ( Gabriel signifie en hébreu "le héros de Dieu" ou "Dieu est puissant") 

 

Gabriel annonce la naissance de Jésus à la Vierge Marie dans la Bible (Luc 1:26-35)

 

  L'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, auprès d'une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie. L'ange entra chez elle, et dit : Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi. Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation. L'ange lui dit : Ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu Lui donneras le Nom de Jésus. Il sera Grand et sera appelé Fils du Très Haut, et le Seigneur Dieu Lui donnera le trône de David, son père. Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et Son règne n'aura point de fin. Marie dit à l'ange : Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme? L'ange lui répondit : Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de Son ombre.  C'est pourquoi le Saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu.

 

Gabriel annonce la naissance de Jésus à la Vierge Marie dans le Coran Imran 3:45-47) 

 

(Rappelle-toi) quand les Anges dirent: "Ô Marie, voilà que Dieu t'annonce une parole de Sa part: son nom sera le Messie Jésus, fils de Marieillustre ici-bas comme dans l'au-delà, et l'un des rapprochés de Dieu. Il parlera aux gens, dans le berceau et en son âge mûr, et il sera du nombre des gens de bien". Elle dit: "Seigneur! Comment aurais-je un enfant, alors qu'aucun homme ne m'a touchée?". "C'est ainsi!", dit-Il. Dieu crée ce qu'Il veut. Quand il décide d'une chose, Il lui dit seulement "Sois", et elle est aussitôt. 

 

On peut se demander pourquoi Gabriel ne raconte pas la même histoire dans évangiles et dans le Coran, mais le plus intéressant est dans la sourate suivante ( Marie 19 : 19-30 )

 

Il ( Gabriel ) dit:  "Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d´un fils pur"  Elle dit: "Comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m´a touchée, et  je ne suis pas prostituée ?(....)  ".Elle devient donc enceinte [de l´enfant], et elle se retira avec lui en un lieu éloigné .Puis les douleurs de l´enfantement l´amenèrent au tronc du palmier ( dans le Coran Marie accouche sous un palmier ! ) après l'accouchement  verset 27:  Puis elle vint auprès des siens en le portant [le bébé Jésus]. Ils dirent: "ô Marie, tu as fait une chose monstrueuse !  "Soeur de Haroun, ton père n´était pas un homme de mal et ta mère n´était pas une prostituée" Mais (le bébé qui vient de naitre et qui parle ) dit: "Je suis vraiment le serviteur d´Allah. Il m´a donné le Livre et m´a désigné Prophète

 

Pourquoi les mots "prostituée et monstre " sont utilisés dans un livre dit Saint ? serait-ce des insultes délibérées contre Marie et Jésus . Pourtant il aurait été facile de trouver d'autres qualificatifs, non seulement les versions sont complètement différentes des évangiles mais en plus y sont rajouté des insultes gratuites  !?

 

Gabriel dicte un nouvelle évangile, il n'est plus question de la crusifiction de Jésus

 

L'ange Gabriel aurait annoncé a Mahomet que le Christ ne serait pas mort sur la croix Coran 4: 157 -158 )

 

Ils dirent: "Nous avons tué le Messie, Jésus, fils de Marie, le messager d'Allah"... Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié, mais ce n´était qu´un faux semblant ! ( un sosie tué a sa place  ) Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l´incertitude: ils n´en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l´ont certainement pas tué .mais Allah l´a élevé vers Lui. Et Allah est Puissant et Sage .

 

Notez qu'il est écrit que Dieu est puissant et sage et pourtant le Dieu musulman aurait laissé mourir un innocent !
Notez aussi que si le Christ n'est pas mort crucifié , il n'y a donc plus de résurrection !

Notez enfin que pour les musulmans Mahomet est le plus grand des prophètes, et qu'il est mort d'un simple empoisonnement  ! ?  pourquoi Allah ne l'a pas élevé vers lui ! 

 

C'est quand même incroyable que l'ange Gabriel dicte une évangile différente à Mahomet, pourquoiGabriel l'ange de Dieu raconte le contraire de ce qu'il a déjà écrit dans la Bible ?  les Chrétiens n'ont pourtant rien changé, rien modifié à l'Ancien Testament ( la Thora )

 

Pourquoi Gabriel dicte-t-il une nouvelle religion à Mahomet, la réponse a été écrite 600 ans avant le Coran et se trouve dans le Nouveau Testament ( Épitre de saint Paul /  Galates 1 : 8- 9)

 

 

Mais quand nous-mêmes, quand un ange venu du ciel vous annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons annoncé, qu'il soit anathème ( maudit ) !
Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure, si quelqu'un vous annonce un autre Evangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème ( maudit ) !

 

 

Des siècles avant la première rencontre de Mahomet et de son ange, le Nouveau Testament nous prévenait (écrit deux fois a la suite) de l'arrivée d'un ange qui annoncerait une nouvelle religion, un ange de surcroît menteur et manipulateur 

 

L'ange de Mahomet, n'est pas Gabriel

 

Tu ne mentiras point, est un des 10 commandements écrit par Dieu sur la table de la loi, Gabriel est fidèle à Dieu, il n'est pas homme, il ne connaît pas le mensonge. Il avait annoncé, 611 ans avant "sa soi-disant rencontre" avec Mahomet, que Jésus était le fil de Dieu, pourquoi mentirait-il surtout lorsque c'est Dieu qui la envoyait voir Marie pour lui faire cette révélation .

 

Mahomet a rencontré son ange dans une grotte  non loin de la Mecque , mais cet ange n'était pas Gabriel ,il n'était autre que le maitre du mensonge et de la manipulation,  il  n'est autre que Satan ( le satan )

 

Il n'est pas possible que "Satan" ( ce n'est pas son nom), donne sa véritable identité à Mahomet.
Imaginé une minute que Satan pour sa première rencontre avec Mahomet lui dise;;

- Hé ! Mahomet je suis Satan , je vais te rendre célèbre on t'adorera comme un Dieu , tu pourras tuer à ta guise et avoir autant de femmes ( très jeunes) que tu veux
Mahomet aurait eu peur 1et il serait partie en courant, le nom de Satan  fait plutôt peur aux hommes en général...

 

 

Ici une petite parenthèse s'impose

1 Notez que justement Mahomet a était effrayait lors de sa première rencontre avec cet ange " à la première révélation du Coran., on nous rapporte ( dans les hadiths) qu'il fut saisi d'une grande frayeur et vint se confier à Khadija " (autre lien), notez que les autres personnages de la Bible qui on rencontraient le vrai Gabriel, n’ont jamais eu peur de lui , pour la bonne raison qu'une lumière divine entoure les êtres supérieurs comme l'ange Gabriel

première Révélation du Coran

 

Fin de la parenthèse

 

.....Mais vu que Satan est le maitre des mensonges, il s'est fait passer pour l'ange Gabriel et ainsi il a pu dicté sa nouvelle religion . Sa religion prend source dans la Bible, mais tout est travesti, tout ce qu'il y a de plus sacré va être effacé ou remplacé ( voir plus haut pour Jésus et Marie), ignorant même de citer les 10 commandements 

 

Coran S04.V144-145  :  Et (Allah) dit: "ô Moïse, Je t´ai préféré à tous les hommes, par Mes messages et Ma parole. Prends donc ce que Je te donne, et sois du nombre des reconnaissants".Et Nous écrivîmes pour lui, sur les tablettes, une exhortation concernant toute chose, et un exposé détaillé de toute chose. "Prends-les donc fermement et commande à ton peuple d´en adopter le meilleur. Bientôt Je vous ferai voir la demeure des pervers

 

Ce verset mentionne les tablettes, mais leur contenue ne sera jamais directement dévoilé dans le Coran, ne pas les citées facilite la manipulation . Les seuls écrits venant directement de Dieu ne seront donc jamais mentionnés, preuve incontestable que cette religion n'est pas celle de Dieu

 

Coran S03.V67  Abraham n´était ni Juif ni Chrétien. Il était entièrement soumis à Allah (Musulman). Et il n´était point du nombre des Associateurs ( les associateurs sont les chrétiens - le père , le fils  et Marie )

 

Le Coran sème la discorde, son but est de s'approprie les racines du judaïsme, de semer la discorde et de pousser aux meurtres  . Cette nouvelle religion aime par-dessus tout s'approprier les biens des autres, cette religion est né dans les seuls buts de s'attaquer aux gens du livre. ( la Bible) voir les conquêtes musulmanes sur l'orient qui étaient chrétiens bien avant d'être musulmanes pour s'en rendre compte 

 

Certains versets du Coran ont des buts bien précis , comme, Le voyage nocturne de Mahomet avait pour seul but la future construction des mosquées sur le Mont du Temple ( Mosquée Al-Aqsa et dôme du Rocher )

Comme par hasard c'est sur le lieu le plus saint pour  les Juifs et les Chrétien que les musulmans ce sont approprier. Les conséquences c'est qu'il est interdit à un non- musulmans de prier sur ce lieu et cela depuis des siècles

Le satan est arrivé à s'approprier le lieu le plus sacret  des juifs , mais Satan a toujours voulu s'asseoir sur le temple de Dieu !  quelle troublante coïncidence ! 

 

l'Islam est une contre religion une opposition directe aux gens du livre 

 

Le Coran est une opposition directe au judaïsme et au christianisme . 

 

Coran S05.V116  : (Rappelle-leur) le moment où Allah dira: "ô Jésus, fils de Marie, est-ce toi qui as dit aux gens: "Prenez-moi, ainsi que ma mère, pour deux divinités en dehors d´Allah?" Il dira: "Gloire et pureté à Toi! Il ne m´appartient pas de déclarer ce que je n´ai pas le droit de dire! Si je l´avais dit, Tu l´aurais su, certes. Tu sais ce qu´il y a en moi, et je ne sais pas ce qu´il y a en Toi. Tu es, en vérité, le grand connaisseur de tout ce qui est inconnu.

 

Coran S112.V03 : Il ( Dieu ) n´a jamais engendrén´a pas été engendré non plus.

 

Le Coran parle de Satan comme un être malfaisant  mais le satan est un être intelligent il aurait été très vite démasqué s'il n'aurait pas dit du mal de lui-même dans le Coran ( un assassin se fait souvent passer pour quelqu'un d'autre , afin d’atteindre plus facilement ses victimes) mais la priorité de Satan est de se faire passer pour  Dieu ( il est le Dieu des musulmans sans qu'ils sans rendent compte ) et de s'attaquer aux enfants de Dieu

 

Coran S08.V39 : Et combattez-les jusqu´à ce qu´il ne subsiste plus d´association,( Combattez donc jusqu'à qu'il n'y ait plus de chrétiens ) et que la religion soit entièrement à Allah. Puis, s´ils cessent (ils seront pardonnés car) Allah observe bien ce qu´ils oeuvrent.

 

Voir aussi l'agrésivité de la sourate 9

 

On trouve  dans le Coran des versets qui semblent à la première lecture plus humaniste mais il ne faut pas oublier que ces versets sont  pour un musulman à un autre musulman, il n’y a pas de tolérance envers le non musulman dans le Coran le message du Christ au contraire et universel et s'adresse aussi bien aux Juifs qu'aux païens ainsi qu'aux personnes avec un handicap 

 

Seul un etre denué de sagesse et de dicernement a pu  écrire cela

 

Coran S08.V22-23 : Les pires des bêtes auprès d´Allah, sont, [en vérité], les sourds-muets qui ne raisonnent pas. Et si Allah avait reconnu en eux quelque bien, Il aurait fait qu´ils entendent. Mais, même s´Il les faisait entendre, ils tourneraient [sûrement] le dos en s´éloignant.

 

Le satan a fait le choix de Mahomet comme son apôtre pas par hasard . Cet homme est directement responsable de millier de morts de son vivant et  de million dans les siècles avenir ( les conquêtes et l'esclavage) . La mort a toujours accompagné la vie de Mahomet, la mort de son père, puis sa mère, son grand-père, son oncle et sa première femme puis la mort de tous ces enfants ( sa dernière fille est morte 6 mois après lui) un pacte avec le diable se perd très cher ( Un vrai élu de Dieu n'aurait pas eu autant de malchance dans sa vie )

 

Bien sur il faut être idiot pour ne pas se rendre compte que plusieurs versets du Coran sont  deMahomet qui est le faux prophète prédit dans la la Bible

 

Le Coran et les bas instincs de l'homme

 

Si l'on veut analyser le Coran de façons approfondies en se penchant sur ses versets les plus " radicaux " on s’aperçoit qu'il fonctionne sur les plus bas instincts de l'homme,  je m'explique  . .. 

 

 

L'homme en général adore les femmes

 

Alors le Coran autorise les hommes à avoir quatre épouses et plusieurs concubines esclaves

 

Coran S4.V03 : .Il est permis d´épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n´être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclavesque vous possédez. ... 

 

 L’homme en général est jaloux que cela soit pour (sa) ses femmes ou ses filles

 

Alors le Coran autorise à les voiler, la jalousie n'a donc plus de raison d’être et est assouvie

 

Coran S24.V31 :  Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès

 

Coran S33.V59 : Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, deramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d´être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.


L'homme en général voudrait  avoir toute autorité sur sa femme , avoir des relations où et quand  il veut

 

Alors le Coran autorise de prendre sa femme quand un musulman le veut, la femme n'a que le choix d'accepter ou d’être battue

 

Coran S02.V223 : Vos épouses sont pour vous un champ de labour; allez à votre champ comme [et quand] vous le voulez et oeuvrez pour vous-mêmes à l´avance....

 

Coran S04.V34 : Les hommes ont autorité sur les femmes, (..)  éloignez-vous d´elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !

 

 

L'homme aime les femmes plutôt plus jeune que lui

 

Alors Mahomet ( le plus grand des prophètes) donne le pire des exemples à suivre en se mariant avec une fillette de 6 ans ( Aïcha ) , il consomma son mariage  lorsqu'elle atteint l'âge de 9 ans ( 9 ans, c'est l'âge légal de mariage dans plusieurs pays musulmans )

 

Le Hadith, Sahih Al-Bukhari 7,62-64 dit :
"Le Prophète a épousé Aisha quand elle avait six ans et il a consommé son mariage quand elle avait neuf ans, et alors elle est resté avec lui pendant neuf années (c'est à-dire, jusqu'à sa mort)."


L'homme en général aime l'argent et les richesses

 

Alors le Coran autorise les razzias , les pillages ,les vols et le racket ( La djizîa )

 

Coran S04.V94 :  Ô les croyants! Lorsque vous sortez pour lutter dans le sentier d´Allah, voyez bien clair (ne vous hâtez pas) et ne dites pas à quiconque vous adresse le salut (de l´Islam) : "Tu n´es pas croyant", convoitant les biens de la vie d´ici-bas. Or c´est auprès d´Allah qu´il y a beaucoup de butin....

 

Coran S08.V41 :  Et sachez que, de tout butin que vous avez ramassé, le cinquième appartient à Allah, au messager ( Mahomet )

 

Coran S47.V04 :   Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru,frappez-en les cous (décapitation). Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite ( pour les vieux qui n'ont pas de valeur marchande ) , soit la rançon....

 

Coran S48.V15 à 21 :     (...) quand vous vous dirigez vers le butin pour vous en emparer; "Laissez-nous vous suivre" (...) Dis à ceux des Bédouins qui restèrent en arrière: "Vous serez bientôt appeléscontre des gens d´une force redoutableVous les combattrez à moins qu´ils n´embrassent l´Islam. Si vous obéissez, Allah vous donnera une belle récompense, (...) et Il ( Allah ) les a récompensés par une victoire proche. ainsi qu´un abondant butin qu´ils ramasseront. Allah est Puissant et Sage. Allah vous a promis un abondant butin que vous prendrez, et Il a hâté pour vous Celle-ci et repoussé de vous les mains des gens, afin que tout cela soit un signe pour les croyants et qu´Il vous guide dans un droit chemin;

 

L'homme depuis des siècles est victime de ces émotions qui  le poussent au meurtre

 

Alors le Coran  autorise le meurtre et en plus le récompense

(Seul Satan pousse les hommes au meurtre en leur prometant des récompenses pour cela )

 

Coran S09.V29 : Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ( a l'Islam )  ni au Jour dernier, qui n´interdisent pas ce qu´Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu´à ce qu´ils versent la capitation ( jizya ) par leurs propres mains, après s´être humilies.

 

Coran S08.V65  :Ô Prophète, incite les croyants au combat....

 

 Coran S02.V190 à 191 :  Combattez dans le sentier d´Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes. Allah n´aime pas les transgresseurs! Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d´où ils vous ont chassés: l´association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu´ils ne vous y aient combattus. S´ils vous y combattenttuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.

 

Coran S04.V95  : Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux - sauf ceux qui ont quelques infirmité - et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d´Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d´excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense;

 

Coran S47.V35 : Ne faiblissez donc pas et n´appelez pas à la paix alors que vous êtes les plus hauts ( alors que vous avez la victoire ), qu´Allah et avec vous, et qu´Il ne vous frustrera jamais [du mérite] de vos oeuvres.

 

Lisez bien les deux derniers versets ou cet ange du mal, récompense par une rétribution immense les combattants plutôt que les pacifistes, lisez le dernier verset qui pousse au meurtre même lorsque la victoire est assurée

 

Coran S04.V89 : Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru: alors vous seriez tous égaux! Ne prenez donc pas d´alliés parmi eux, jusqu´à ce qu´ils émigrent dans le sentier d´Allah. Mais s´ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur,

 

La traitrise, tué un homme dans le dos, est l'acte le plus déloyal et plus fourbe que l'homme puisse faire,  et bien il est autorisé dans le Coran

 

L'homme rêve de richesse et de femme éternellement jeune et belle

 

Alors le Coran promet un paradis plein de richesses et de femme jeune à moitié nue

( Rappelez vous ce qu'il a écrit plus haut sur Satan : 2) Il veut entraîner le plus d'hommes possible à la perdition et  amener des "bourgeois des cieux" à vivre en gens "dont les pensées sont aux choses terrestres ) Jugez de vous-même le paradis des musulmans dicté par leur ange qui dit s’appelléGabriel  

 

Coran S22.V23 : Certes Allah introduit ceux qui croient et font de bonnes oeuvres aux Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux. Là, ils seront parés de bracelets d´or, et aussi de perles; et leurs vêtements y seront de soie.

 

Coran S38.V50 à 54 :   Les Jardins d´Eden, aux portes ouvertes pour eux où, accoudés, ils demanderont des fruits abondants et des boissons. Et auprès d´eux seront les belles au regard chaste, toutes du même âge ( très jeune) .Voilà ce qui vous est promis pour le Jour des Comptes.Ce sera Notre attribution inépuisable.

 

Coran S78.V31 à 34  : Pour les pieux ce sera une réussite:jardins et vignes,et des (belle) aux seins arrondis, d´une égale jeunesse et coupes débordantes.

 

Coran S56.V32 à 37 : et des fruits abondants, ni interrompus ni défendus,sur des lits surélevés,C´est Nous qui les avons créées à la perfection,et Nous les avons faites vierges,gracieuses, toutes de même âge,

 

Coran S55.V56 à 74 :   Ils y trouveront [les houris( les vierges du paradis musulman) aux regards chastes, qu´avant eux aucun homme ou djinn ( démons !  ) n´aura déflorées (..) là, il y aura des vertueuses et des belles.(..) qu´avant eux aucun homme ou djinn n´a déflorées.

 

Pour conclure

 

 

Quelques fois, je me dis  que le Coran agit sur les hommes comme un attrape mouches ou colle mouches. Le Coran est un piège pour les mauvais hommes,  ceux qui font le choix de l’injustice , avec cette religion ils pourront assouvir leurs plus bas instincts, comme la violence, la jalousie, le mensonge, la convoitise, la luxure, la débauche, la trahison etc........

 

Et si le Coran était un piège ! la réponse est dans le Nouveau Testament( les épitres: 2 Thessaloniciens 2,3-12 )

 

Que personne ne vous séduise d'aucune manière; car il faut que l'apostasie soit arrivée auparavant, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de la perdition ( Mahomet ) , l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu,( les mosquées a la place du temple de Jérusalem ), se proclamant lui-même Dieu ( Mahomet est aimé comme un Dieu , il est interdit de représenter son visage  ). Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j'étais encore chez vous? Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu'il ne paraisse qu'en son temps. Car le mystère de l'iniquité agit déjà; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. Et alors paraîtra l'impie ( le faux prophète Mahomet ), que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche voir l'apocalypse de Jean ou le Christ va détruire la fausse religion ) , et qu'il anéantira par l'éclat de son avènement.L'apparition de cet impie se fera,par la puissance de Satan, ( Mahomet et la rencontre de son ange qui est en réalité le satan  ) avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers,( deux exemples de faux  prodige ,lien 1 , lien 2 ) et avec toutes les séductions de l'iniquité pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvésAussi Dieu leur envoie une puissance d'égarement, pour qu'ils croient au mensonge,( voir comme les musulmans son aveugle devant les atrocités commises a cause du Coran) afin que tous ceux qui n'ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l'injustice, soient condamnés.

( Analyse plus détaillée de cette épitre ici)

 

Le piège pour les mauvais hommes fonctionne à merveille mais j’espère par ce dossier  éveillé la conscience de certains musulmans égarés. Que ces musulmans soient algériens, tunisiens, marocains, égyptiens, soudanais ou syriens qu'ils n'oublient jamais que leurs ancêtres avaient choisi en homme libre l'amour du Christ et que la haine du Coran de Mahomet leur a étaient imposé par des siècles d'occupation étrangère

 http://www.troisiemeguerremondiale.net/article-satan-et-le-faux-prophete-109719843.html

 

Childebrand

 

ALLAH LE MAÎTRE DES TÉNÈBRES

ALLAH LE MAÏTRE DES TÉNEBRES 
SATAN SE DÉGUISE EN UN ANGE DE LUMIERE

OUI, selon 2 Corinthiens 11:14, Satan se déguise en ange de lumière. Et ce verset à été écrit 550 ans avant Muhammad.
Selon la Sira islamique - Une nuit de l'an 611, Muhammad s'est endormi dans une grotte du mont Hira et un ange entouré d'une lumière éclatante se serait manifesté à lui. Muhammad est le seul prophète a avoir reçu ses révelations par un ange de lumière. 
Muhammad est le seul prophète a venir des ismaïlites. 
Dieu parlait directement aux autres prophètes ou par l'intermédiaire de songes. Nombre 12:6 Et il dit : Écoutez bien mes paroles ! Lorsqu'il y aura parmi vous un prophète, c'est dans une vision que moi, l'Éternel, je me révélerai à lui, c'est dans un songe que je lui parlerai. 
*Dieu n'a jamais parlé directement à Muhammad. Dieu n'a jamais parlé à Muhammad dans un songe.
*Dieu n’a jamais parlé à un seul prophète dans la Bible par un ange de lumière. Muhammad a reçu toutes ses révélations par un ange de lumière. OUI, selon 2 Corinthiens 11:14, Satan se déguise en ange de lumière.

SATAN ET « ALLAH » DE L’ISLAM SONT LA MEME ENTITE…? 
SATAN VEUT SE FAIRE PASSER POUR DIEU ?

Il n’existe aucune connexion entre le Nom réel de Dieu dans 

la Bible et Allah.

YHWH Elohim, avec yhwh en forme de tetragramme est Son Nom dans l’ancien testament.! 

Les juifs ne le prononcent pas mais disent : Adonaï Elohim. 

Aujourd’hui, Jésus nous ordonne de l’appeler Père et de prier en disant : Notre Père qui est aux cieux…

Les vrais chrétiens recoivent l’Esprit du Christ : « Si quelqu’un n’a pas l’Esprit du Christ, il ne lui appartient pas » Rom 8 :9 et ils ne marchent pas selon la chair mais selon l'Esprit :

Romains 8:13 
SI VOUS VIVEZ SELON LA CHAIR, VOUS MOURREZ ; mais si par l'Esprit
vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez,

8:14 
car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu.

8:15 
Et vous n'avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte ; mais vous avez reçu un Esprit d'adoption, par lequel NOUS CRIONS : ABBA ! PERE !

Le faux dieu allah n’est pas père, et n’a aucun fils.

Satan, pour tenter et tromper les hommes, offre la chair : les femmes, la violence, la haine… 72 vierges au ciel ? Non, c’est une fable satanique. Jésus a dit que nous serions comme les anges…

SATAN, surnommé le « MALIN » est un MENTEUR et un USURPATEUR 

ET ALLAH EST UN PSEUDONYME DE SATAN,

Satan est derrière l’esprit de l’antéchrist et il veut au travers de l’antéchrist de l’Apocalypse régner au dessus de tout ce qui est appelé Dieu. Lisez ce que la Bible déclare :

*2 THESSALONICIENS Chapitre 2 : Que personne ne vous séduise en quelque manière que ce soit:
car ce jour ne viendra point que l’apostasie ne soit arrivée auparavant, et qu’on n’ait
vu paraître l’homme de péché, cet enfant de perdition, cet ennemi de Dieu, qui
s’élèvera au-dessus de tout ce qui est appelé Dieu, ou qui est adoré, jusqu’à s’asseoir
dans le temple de Dieu, voulant lui-même passer pour Dieu.

SATAN VEUT ETRE LE SEUL ET L’UNIQUE A ETRE ADORER

Jusque dans le livre prophétique de Jean sur la fin des temps, le seul et unique lieu saint est la montagne de Sion , là ou devait se faire le sacrifice d’Isaac par 
Abraham.

*Mohammad, sous l’influence de Satan a modifié la direction de la prière en direction

de la Mecque et de la pierre noire. 

(de tels morceaux de météorites ont été adorés dans beaucoup de ces pays pendant des siècles avant Mohammad). Il a dit que cette pierre le saluait avant qu’il ne devienne prophète.

Les musulmans prient donc maintenant en sens contraire a la montagne de Sion…vers la pierre noire.

SATAN EST LUCIFER 
Lucifer est le nom de l’ange qui devint le diable et Satan selon la Bible, 
Lucifer est le mot HILAL en hébreu

L’arabe et l’hébreu sont 2 langues phonétiquement jumelles. 
Quelle coincidence de voir que HILAL se traduit par « CROISSANT DE LUNE » 

EN ARABE, LE SYMBOLE DE L’ISLAM !

ET LA CALIGRAPHIE ARABIQUE DU MOT ALLAH RESSEMBLE A CELLE D’UN SERPENT

DANS LA BIBLE, DE LA GENESE A L’APOCALYPSE, SATAN EST COMPARÉ A UN SERPENT. 

*Si vous basculez la tête vers la droite, Allah arabique ressemble a un serpent.

HILAL selon le dictionnaire arabe signifie aussi SERPENT !

Allah est de la lignée du Feu, le Maître des Ténèbres !
http://youtu.be/U7_r203naj4 

Le lien de parenté entre Allah et les diables !
http://youtu.be/-6_Bgn1rE8Q 

Ils portent le même Nom l'Orgueilleux !
http://youtu.be/OF0IpI3MOQQ

Allah Notre Dieu serpent !
http://youtu.be/JTOfYpboGFw 

Le coran, livre du diable, pour ceux à qui le Livre leur a été donné//...
http://youtu.be/eyR_BgC6cLk

Ont-ils une preuve qu'il est Dieu ?
http://youtu.be/6qqMcJNehGY 

La promesse d'Allah est de relâcher ses serviteurs Gog et Magog sur le Peuple de Dieu !
http://youtu.be/v52gAdu3EfI 

Ce message est à diffuser partout
http://youtu.be/jlObmBVnJ1Q 

La preuve qu' Allah n'est qu'une idole de la Mecque !
http://youtu.be/b21d9zw0tg4 

Le diable possédait Mohamed !
http://youtu.be/tNo_RSXSrME 

D'où viennent les lois coraniques ?
http://youtu.be/T-M32FQPUxk

Allah est le Dieu Lune Sîn/Nanna de Babylone = Culte Astral ! 1/2.flv
http://youtu.be/8BumBV3kKj8 

Allah est le Dieu Lune Sîn/Nanna de Babylone = Culte Astral ! 2/2.flv
http://youtu.be/FBxgWX9egbU 

Allah est ni plus ni moins que le dieu des sabéens (héritiers des sumériens) !
http://youtu.be/pi3yx68dbsE 

Mohamed a monté une grande arnaque !
http://youtu.be/4vpvS97nRgI 

Le Ramadan est un hommage au diable !
http://youtu.be/j3IGj_E6VCY
« SATAN LE SUBLIME ? Islam et Antichrist ! »

http://prophetie-biblique.com/forum-religion/islam-christianisme/mahomet-etait-possede-par-satan-t100.html

radiopredication.ning[1].html
Document HTML 89.6 KB
Ecoute de l'Evangile
Quelques radios chrétiennes à écouter.
Soez bénis
radio-rfe[1].html
Document HTML 32.6 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 0