Le catholicisme quel est il? Vraie eglise de Dieu, YHWH?


Veuillez entrer le code:

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Israel.png
Format d'image Portable Network 21.9 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 21
  • #1

    Michalet Christian Luc (jeudi, 21 février 2013 09:38)

    Je fais un texte pour controler que ceux ci passent bien Madeleine(Magdaléna).
    Vous pouvez voir que je ne ment pas votre message n'est pas affiché.
    Et le test passe apparement.

    Shalom soeur

  • #2

    Michalet Christian (samedi, 23 février 2013 12:52)

    Je voudrais que ce post sois celui ou on discute du catholicisme.
    Merci!

    Si c'est possible?

  • #3

    Madeleine M. (samedi, 23 février 2013 19:30)

    (@Christian, voici le message que j'ai posté ici tout récemment et auquel j'ai ajouté ou retranché quelques mots par endroits, merci)

    - Bonsoir et merci à vous Christian, d'avoir pris le temps et la peine de vérifier que tout fonctionne bien sur cette page.

    Loin de moi l'idée que vous ayez menti, non seulement je ne m'autoriserais pas une seconde à vous croire capable du plus petit mensonge qui soit, venant de vous et vous lisant depuis quelques temps maintenant, mais j'ai bien compris qu'il s'agissait d'une erreur de manipulation de ma part !

    - Quitte à être hors-sujet et à vous en demander pardon d'avance, compte-tenu de l'heure tardive, je voudrais juste en quelques lignes et parce que vous nous le permettez d'ailleurs, inviter de toute ma force, de toute mon Espérance, certaines âmes toujours égarées et aveuglées, au coeur endurci, à rencontrer notre merveilleux Yeshoua.

    - Lire certains commentaires me rend profondément malheureuse, car comment peut-on attrister à ce point l'Esprit ? Comment, au grand Jour, devant notre grand Juge, défendrons-nous l'indéfendable, si notre "foi" est aussi tiède voire inexistante ?

    -J'ai été catholique pratiquante durant de longues années, endoctrinée au berceau par une mère dévote (rosaire, pénitences, confessions, messes plusieurs fois par semaine, pélerinages, ...) ET parallèlement très portée (hélas rien de surprenant), sur l'ésotérisme (New Age), la dévotion mariale (cette Abomination) et qu'elle ne voyait hélas pas comme un péché.

    ******* C'est de cette dévotion mariale que je souhaiterais parler dans un 1er temps, à la lumière des Ecritures et de ce qu'en pense notre Sauveur *******

    - Toute une partie de ma vie en a été affectée, que ce soit dans mes choix, mes rencontres, mes comportements et j'en passe. Beaucoup d'épreuves, de drames,... Aujourd'hui, je la nomme "ma vie d'avant sans mon Sauveur" jusqu'à ce "sauvetage", ce Salut que je ne méritais pas, jusqu'à ce qu'il m'ait été donné (Gloire à Toi ô Eternel!), d'être convaincue de péché, eh oui...

    Car ne nous y trompons pas, il y a des Lois Divines immuables et implacables, et si nous ne suivons aucune de ces règles et considérons que nous sommes "libres" de faire tout ce que bon nous semble, qu'un tout petit mensonge, un manquement, une prise de position immorale (que sais-je encore?), absous de "trois notre-père et deux "je vous salue Marie") nous rendent pur comme un nouveau-né... alors nous commettons là une grossière et même fatale erreur! Or, c'est ce que mon "éducation catholique" (qui n'avait rien de chrétien), me laissait croire : or j'étais perdue!


    - Il ne s'agit pas d'être parfait, puisque par nature nous sommes pêcheurs, mais de plaire à notre Créateur en commençant par reconnaître nos péchés, de nous en repentir en Lui demandant sincèrement pardon ; nous pourrons encore trébucher, avec nos imperfections et notre personnalité propre (nous n'avons pas été "clonés -laissons cette notion à la folie humaine- mais créés et façonnés à l'image de ce Dieu qui nous aime et nous connaît si bien), Lui nous relèvera, si de tout notre coeur, c'est avec Lui que nous voulons marcher, si c'est Lui et Lui Seul que nous décidons de suivre..

    Quitter une église idolâtre, dont le siège abrite -notamment- devins et astrologues (...), est une Grâce que je souhaite à tous celles et ceux qui cherchent sincèrement le Salut.

    (Ma visite du Vatican m'avait d'ailleurs procuré un immense sentiment de mal-être qu'à l'époque je m'expliquais alors par l'été caniculaire de 1998, mais après ma conversion, j'ai pris conscience du vrai sens de ce malaise... j'y reviendrai volontiers plus tard)..

    **Aucune, je dis bien aucune personne bénie de Dieu et qui cherche à marcher selon Ses commandements et Son Esprit, n'est "mystique", "taré" ou encore "marteau" : c'est un blasphème que de les affubler de tels qualificatifs et il faudra rendre des compte à ces brebis...et à leur Berger.

    Tout est "consigné" par notre Créateur, comme notre ADN, Il ne faut jamais l'oublier non plus, ou le minimiser parce que c'est plus commode ainsi..

    Béni soit l'Eternel notre Dieu par son fils Yeshoua.
    A bientôt cher Frère, pour d'autres lignes, soyez béni abondamment,

    Madeleine

  • #4

    Madeleine M. (lundi, 25 février 2013 19:53)

    Bonsoir Christian,

    Un grand merci pour votre message qui me conforte dans mon cheminement avec notre Seigneur et Sauveur, et sur cette organisation maléfique que vous décrivez avec la pertinence et le discernement du chrétien accompli, il suffit d'ailleurs de lire avec quelle ardeur vous défendez notre Maître pour s'en assurer.

    Encore faut-il être suffisamment enseigné et guidé par Lui pour le comprendre et vous concernant, je crois de toute mon âme que vous pouvez en apprendre à plus d'un(e)!

    Ce sont toujours les ignorants qui se permettent de donner des leçons et de prodiguer des conseils mal placés et non-avenus; mais
    Dieu n'aime ni les orgueilleux, ni les hypocrites qui se jouent de Lui et un jour ou l'autre, Il leur donnera une bonne leçon car nul n'est censé ignorer Son enseignement et se fourvoyer dans les compromis et mensonges en tout genre, nous le savons bien!

    C'est exactement cette "démonologie" que vous décrivez dont j'ai ressenti la présence oppressante, avec aussi ce faste et ce luxe saisissants, lors de ma visite au Vatican, qui m'a profondément marquée et interpelée...également lors de processions où des "fidèles" promenaient la statue de leur sainte idole à travers tout le village (des amis chez qui nous étions logés), jusque dans la petite chapelle, et se prosterner et se bousculer pour la toucher ; j'y ai vu des scènes d'hystérie collective assez effrayantes mais à cette époque, je n'étais pas (du tout) "armée" spirituellement pour prendre mes jambes à mon cou, je n'étais même pas "chrétienne" du tout, pauvre de moi.
    Donc oui, quel blasphème!
    Et la liste des abominations est tellement longue qu'on ne sait trop par où commencer.
    Puis au fil de mes questionnements et de ce grand vide spirituel que je ressentais, Yeshoua a commencé à m'ouvrir les yeux et le coeur puis à mettre de l'ordre dans ma vie de péché(s), Gloire à Son Nom!
    (Il a permis également de précieuses rencontres inopinées de personnes qu'Il mettait sur ma route, ou bien encore des lectures "décapantes", souvent de témoignages puissants et qui toujours étaient une "réponse" à ce grand vide d'alors.

    J'ai su, tout comme vous l'écrivez parfaitement vous concernant, que je devais désormais tenir fermement la main de mon Seigneur et "marcher droit". Quand j'ai accepté de mettre mon lourd fardeau au pied de Sa croix (ce qui m'a pris des années...), Il a consolé mon coeur meurtri, car Il est un Dieu fidèle qui tient Ses promesses, Il les tient toutes.

    Hélas pour bon nombre d'endurcis, d'incrédules, d'orgueilleux, ce grand Dieu est réduit à la petitesse d'un Jésus trop lointain qui accepterait que nous disions et fassions tout et n'importe quoi, sous prétexte qu'il faut "vivre avec son temps", une sorte de Jésus "baba cool" (souvenons-nous par exemple de l'époque "Jésus Super star"...), "décomplexé" en quelque sorte, et avec Lequel il sera toujours assez tôt pour "s'arranger" quant notre heure sera venue, puisqu'au pire, on ferait un séjour au "purgatoire" ((nulle part mentionné dans la Bible), pour "gagner son ciel" (sic) ;
    :(

    Moi, c'est dans ces mensonges que j'ai "grandi" et c'est le deuxième de la longue longue liste des préjudices graves (il s'agit de vie ou de mort, tout de même !), que je cite ici: le "purgatoire" des catholiques romains.

    (Marie/Myriam en tant que mère adoptive de Yeshoua qu'elle a porté et mis au monde, mérite bien évidemment tout notre respect, mais elle fut elle-même une simple créature de Dieu, et Son humble servante, aucun culte ne doit lui être rendu et ses pseudo-apparitions ne sont que l'oeuvre du Malin, pour éloigner et égarer les âmes ; je me suis beaucoup documentée à ce sujet et si vous le permettez, j'y reviendrai, tant il y a de corrélations à faire autour de cette "reine du ciel" et de toute sa symbolique dévastatrice...).

    Pardon d'avoir été aussi longue et de ne pouvoir reprendre en un seul message, toute la richesse à détailler du vôtre, ce que je ferai avec joie lors de prochains échanges, notamment sur ce que vous écrivez quant à l'oecuménisme et l'apostasie.

    Oui, Christian : notre Seigneur Yeshoua revient bientôt...

    Shalom à vous, et merci de nous laisser ces pages blanches, en espérant vous relire, car vos paroles sont vitales en ces temps de fin...

    Dieu vous bénisse abondamment!
    Madeleine







  • #5

    Madeleine M (mercredi, 27 février 2013 20:34)

    @pierrot :

    Ce qui, à mon humble avis, est Pathologique chez vous, c'est que vous ne supportez absolument aucune critique sur votre église, et plutôt que d'essayer d'approfondir tel ou tel point, d'échanger en "bonne intelligence", de comprendre/assimiler ce que nous dénonçons ici -et avec l'aide de Dieu, de vous en éloigner une bonne fois- vous n'avez comme seul recours que de vous attaquer à la personne, alors que vous êtes capable de "zèle" pour défendre 3 versets que vous ne savez ni intégrer, ni encore moins appliquer dans votre quotidien et dont vous vous servez uniquement pour entrer en conflit avec les quelques personnes qui vous tiennent tête.
    Une stratégie ma foi bien puérile, contre-productive et dangereuse spirituellement car votre coeur et votre esprit sont endurcis et hermétiques.

    Vous ne raisonnez jamais avec discernement, mais vomissez des ribambelles de messages copiés sur des sites du net, puis vous vous permettez d'en faire publiquement le reproche à Christian qui lui, n'a pas besoin de la prose des autres pour défendre sa foi puisqu'il a l'Esprit, mais que pouvez-vous bien discerner ?

    Allez sur des sites web d'églises évangéliques et vous verrez que ceux-ci diffusent en ligne des vidéos qui mettent en garde les catholiques de ce qu'effectivement, ils sont en danger de mort s'ils ne quittent leur organisation aux préceptes, dogmes et autres traditions/abominations.
    Ce qui n'est pas biblique ne vient pas de notre Sauveur et Maître, c'est une escroquerie qu'Il ne laissera pas impuni, soyez-en sûr!

    Si vous êtes père de famille et que vous surpreniez votre enfant entrain de s'égarer, de se fourvoyer dans une mauvaise voie, ne le reprendriez-vous pas ? Alors, vous seriez un très mauvais "père", un irresponsable!

    N'êtes-vous pas le pierrot qui avait écrit (en autre) un jour, que le livre de Job n'était qu'un "ramassis de connerie" ?
    N'êtes-vous pas le pierrot qui avait écrit (en autre) un jour, que vous priiez les morts "mais pas n'importe quel mort" ?
    N'êtes-vous pas le pierrot qui avait écrit (en autre) un jour que "ce
    sont les Saints qui sont à côté de Dieu et qui intercédent en notre faveur" ?
    N'êtes-vous pas le pierrot qui avait écrit (en autre) un jour, que vous aviez fréquenté un curé médium ?

    Quel enseignement défendez-vous donc ? Expliquez-vous une fois pour toutes !

    @Christian :
    Je vous réponds avec joie un peu plus tard dans la soirée si c'est possible, merci à vous et soyez béni tout autant, ce dont je ne doute pas un instant!
    :))




  • #6

    moimetis (vendredi, 01 mars 2013 01:07)

    Madelaine

    Le bougre signale a son site debile ou il croit qu'il tient la vedette (pauvre mec), tout ses ennemis tous ceux qui osent lui mettre le nez dans son caca catho.
    Le grand ami du pape et des athés en passant par les muslim !!!
    Il sen prend à notre frere qui une fois de + a disparu de ce forum d'aliénés mentaux, ne cherchons pas qui est derriere tout ça, si ce nest la clique habituelle fm et autres suppôs de satan, dont ce type fait partie !
    Vous rendez vous compte quil s'autorise je ne sais combien de pseudoS, alors quil accuse les autres d'etre une seule et melme personne ???!!!
    D'où son allergie a la bonne odeur de VERITE ...

    On est avec vous Christian luc, ne lachez rien, ce guignol est perdu, juste perdu, c'est -que D. me pardonne- UN PAUVRE TYPE.

    GLOIRE A DIEU NOTRE MESSIE

  • #7

    pourlavérité (samedi, 02 mars 2013 00:30)

    Cher frère Christian Luc,

    Merci pour cette mise au point, même si je suis d'avis que vous n'avez strictement pas à vous justifier quant à votre vie privée, d'autant que contrairement à certains, vous n'usurpez pas différentes identités derrière une multiplicité de pseudos masculin-féminin, ni ne perdez votre précieux temps (que vous employez ô combien plus utilement), derrière un écran d'ordinateur (...)

    Cela étant, que D.ieu bénisse votre couple et vos enfants!
    Et Israël!

    Merci également pour la diffusion de la nouvelle adresse email, vous êtes tout excusé!

    - Vous écrivez notamment :
    "Chrétiens , chrétiennes voilà l'un des vrais visages du catholicisme romain. On veut bien dans cette religion se servir de Dieu comme assurance en cas de secours( on ne sait jamais des fois que!) mais on n'hésite pas à coopérer avec le diable pour les affaires de tous les jours".

    De passage ici, je viens modestement appuyer vos propos, toujours autant inspirés, par l'ajout de cet excellent texte qui illustre bien comment watchtower et organisation vaticane se rejoignent :

    "La lecture de l’Evangile ne doit être permise que le moins possible surtout en langue moderne et dans le pays soumis à votre autorité.

    Le très peu qui est lu généralement à la messe devrait suffire et il faudrait défendre à quiconque d’en lire plus.

    Tant que le peuple se contentera de ce peu, vos intérêts prospéreront, mais dès l’instant qu’on voudra en lire plus, vos intérêts commenceront à en souffrir.
    Voilà le livre qui, plus qu’aucun autre, provoquera contre nous les rebellions, les tempêtes qui ont risqué de nous perdre.

    En effet, quiconque examine diligemment l’enseignement de la Bible et le compare à ce qui se passe dans nos églises, trouvera bien vite les contradictions, et verra que nos enseignements s’écartent souvent de celui de la Bible et, plus souvent encore, s’opposent à celle-ci.

    Si le peuple se rend compte de ceci, il nous provoquera jusqu’à ce que tout soit révélé et alors nous deviendrons l’objet de la dérision et de la haine universelles.

    « Il est donc nécessaire que la Bible soit enlevée et dérobée des mains du peuple avec zèle, toutefois sans provoquer de tumulte." »

    SOURCE : Feuille Bibliothèque Nationale 1089. Vol II ; P.641-650 - Références Fond Latin N° 12558. Année 1550

    (Ceci est le contenu d’un document conservé à la Bibliothèque Nationale de Paris, lequel contient certains conseils que les cardinaux donnèrent au Pape Jules III lors de son élection en 1550)

    A très bientôt cher frère en Christ

  • #8

    Madeleine M (samedi, 02 mars 2013 14:57)

    Bonjour à tous et à vous Christian,

    ../..En effet, quiconque examine diligemment l’enseignement de la Bible et le compare à ce qui se passe dans nos églises, trouvera bien vite les contradictions, et verra que nos enseignements s’écartent souvent de celui de la Bible et, plus souvent encore, s’opposent à celle-ci../..

    NOUS Y SOMMES !

    La religion catholique romaine n'a jamais enseigné la Repentance et le Salut par Yeshouah, ni l'adoration d'un SEUL Seigneur et Maître.

    La religion catholique romaine a falsifié la vraie et unique Parole révélée aux Apôtres par l'Esprit Saint, en instaurant une religion d'hommes, un ensemble de simulacres païens tout juste destiné à éloigner des millions de pauvres âmes de LA VERITE et par ces pratiques non bibliques, à les envoyer en enfer pour l'Eternité.

    <<< Et elle l'écrit, au secours!
    (Je posterai plus tard dans la journée au sujet de leur "Bible").

    L'enseignement du "catéchisme" (cet ersatz de "salut" par les oeuvres et non par la FOI et la Repentance), est le début de l'endoctrinement de ET dans cette organisation: j'y suis passée et à ce titre, je proclame haut et fort le DROIT de me déclarer victime-TEMOIN de ses mensonges conduisant à la mort..

    Qui peut encore les nier sinon les complices-mêmes de cette puissante organisation corrompue?
    - De pauvres victimes qui sont tellement aveuglées qu'elles ne peuvent ni comprendre la gravité de cette supercherie diabolique, ni encore moins se remettre en question, s'examiner devant le Seigneur, d'un coeur pur et assoiffé de Justice.

    Il suffit de lire les réactions de certains lorsqu'on diffuse comme c'est le cas ici, une ou des vérité(s),attestée(s), vérifiable(s), INCONTESTABLE(s) et j'ajoute (de par mon expérience personnelle : approuvée(s)) : on "déblatère"...

    <Pourquoi ne pas venir "débattre" ici de toutes ces questions sur cet espace dédié, plutôt que de dénigrer par derrière ceux et celles qui ne font que dénoncer le Mensonge et osent vous reprendre (c'est normal, vous insultez notre Sauveur et ne respectez pas Son Enseignement), alors que cela fait des années que vous, vous raillez, méprisez et insultez les autres ? Quand même fort !


    Or, le seul objectif de ce blog et l'intention de son auteur, qui ne s'est jamais caché de quoi que ce soit, ni ici ni ailleurs, est effectivement d'exhorter ses frères et soeurs à cheminer dans la Vérité, c'est d'ailleurs le DEVOIR de toute personne se prétendant chrétienne, et il n'y a qu'UNE Vérité : Jean 14:6

    Que le Seigneur vous vienne en aide!


  • #9

    Christian Luc Michalet (samedi, 02 mars 2013 21:54)

    Merci à tous de votre soutien(enfin presque tous; lol!!).

    Le débat mériterait plus de concernés par le problème, n'hésitez pas à faire connaitre ce site. Merci à tous et de votre participation.

    Je vais poussez ce site assez loin et je crois qu'il va faire bouger certaines choses pour la gloire de Dieu, mon site va renvoyer vers d'autres auteurs qui sont nombreux mais peut être inconnus, je voudrais que ces vérités soient connues et que l'on arrête de jouer au chrétien et qu'on en devienne un véritablement.

    Nous voyons sans être paranoiaque que ce monde comme l'avait annoncé l' Ecriture est vraiment sous l'influence du mal, du malin et de ses démons, même ceux qui se disent non croyants sont sous influence sans le savoir, voir mon article sur "la religion laique".

    Il est vrai qu'on échappe pas à Dieu, mais si on le lache on n'échappe pas non plus au diable. Il n'y a pas de neutralité, ca n'existe pas!

  • #10

    Christian Luc Michalet (lundi, 04 mars 2013 08:07)

    Jésus n'aime pas les dénominations et les déformations qu'elles apportent. Si il n'y avait pas de déformations il n'y aurait pas non plus de dénomination.

    Il y a une seule foi, un seul baptème, un seul évangile(par lequel nous sommes sauvé) un seul médiateur, un seul rédempteur, une seule Bible!

    Et une seule Eglise, l'Eglise de Yeshoua ha Massiah "Jésus Christ" à laquelle nous appartenons par l'observance de sa Parole et à la quelle j'appartient(et à nulle autre).

    Vous Pierrot pour le moment à moins de vous repentir vous êtes perdu, rien d'autre que le vrai Jésus(pas celui de l'église catholique) ne peut vous sauver.

    Je dis bien RIEN!

    Mais Yeshoua vous aime, n'attendez pas qu'il soit trop tard.

  • #11

    pourlavérité (jeudi, 14 mars 2013 01:39)

    Bonjour à tous

    A propos de l'ignoble mensonge catholique romain : Marie "mère de D.ieu"

    Voici un extrait de la publication : Marie, qui est-elle ?
    de Étienne Miniot
    Partie 1

    " La réponse à une telle question ne peut se trouver que dans la Bible, la Parole de Dieu. Jésus dit : « Sondez les Écritures... ce sont elles qui rendent témoignage de moi » (Jean 5. 39).
    Cette parole du Seigneur Jésus se vérifie très aisément : à travers toutes les Écritures, du début à la fin, le CROYANT discerne Christ, l'Ancien Testament L'annonçant et parlant de Lui par des ombres ou des figures, le Nouveau Le présentant dans toutes ses perfections.

    Les passages nous parlant de Jésus, le Fils de Dieu, sont innombrables. Par contre, peu nombreux sont ceux qui nous parlent de Marie, la mère de JESUS. Nous allons considérer la plupart d'entre eux.

    L'ange Gabriel fut envoyé par Dieu à Nazareth pour annoncer à Marie, fiancée à Joseph, la bonne nouvelle qu'elle mettrait au monde le Sauveur. «Et l'ange étant entré auprès d'elle, dit : "Je te salue, toi que Dieu fait jouir de sa faveur ! Le Seigneur est avec toi ; tu es bénie entre les femmes". » (Luc 1. 28). Elle est bénie entre les femmes : quel bonheur, en effet, pour Marie, d'être choisie par Dieu pour donner naissance à Celui qui sera appelé le Fils du Très-haut. Elle est l'objet de la grâce de Dieu qui la fait jouir ainsi de sa faveur. Marie, créature HUMAINE, une faible femme, se trouble à la vue de l'ange. Il faut que celui-ci la rassure : « Ne crains pas, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Et voici, tu concevras dans ton ventre, et tu enfanteras un fils, et tu appelleras son nom Jésus. Il sera grand et sera appelé le Fils du Très-haut. »
    (Luc 1. 30 et 31). Marie répond avec FOI à cette merveilleuse annonce. Humblement soumise à la sainte volonté de Dieu, elle prend la place qu'elle reconnaît être la sienne, celle de l'ESCLAVE du Seigneur : « Voici l'esclave du Seigneur, dit-elle. Qu'il me soit fait selon ta parole. » (Luc 1. 38).

    Quelque temps plus tard, en présence d'Élisabeth, sa parente, un cantique s'élève du coeur de Marie : « Mon âme magnifie le Seigneur, et mon esprit s'est réjoui en Dieu mon Sauveur, car il a regardé l'humble état de son esclave... » (Luc 1. 46 à 48). Elle appelle Dieu « SON SAUVEUR ». Elle ne parle pas d'elle, ni de ses mérites, ni de sa sainteté ; mais elle reconnaît n'être que l'instrument du dessein du Dieu souverain qu'elle nomme son Sauveur. Elle a besoin d'un sauveur, elle a besoin de SALUT. Elle reconnaît, en parlant ainsi, sa nature pécheresse en tant que créature HUMAINE.
    « Tous ont péché et n'atteignent pas à la gloire de Dieu » nous dit la Bible en Romains, ch. 3, v.23. Marie s'identifie comme telle et, sentant son BESOIN d'être SAUVEE, elle se réjouit en son Sauveur et exalte la grâce de Dieu qui se manifeste en elle d'une manière si merveilleuse. « Toutes les générations me diront bien heureuse, dit-elle ; car le Puissant m'a fait de grandes choses, et son nom est saint ; et sa miséricorde est de générations en générations sur ceux qui le craignent. » (Luc 1. 48 à 50). Elle est bienheureuse à cause de ce que DIEU A FAIT, non pas elle. La foi regarde à ce que Dieu a fait.
    Cher lecteur, chère lectrice, avez-vous regardé à ce que Dieu a fait pour vous ? Il vous a tant aimé qu'Il a donné son Fils unique afin qu'en croyant en Lui, vous ne périssiez pas, mais que vous ayez la vie éternelle (Évangile selon St Jean, chap. 3, v. 16).
    Si la faveur accordée à Marie est unique, si elle est celle que toutes les générations diront bienheureuse, Dieu, dans sa grâce, offre le bonheur éternel à vous aussi, par Jésus Christ.

    Il vous demande seulement de Le recevoir par la FOI.

  • #12

    pourlavérité (jeudi, 14 mars 2013 01:41)

    Partie 2 :

    Si nous continuons la lecture de l'Évangile selon Saint Luc, nous arrivons, au deuxième chapitre, à la naissance de Jésus. Celle-ci avait été annoncée plus de sept cents ans auparavant par le prophète Esaïe : « Voici, la vierge concevra et elle enfantera un fils, et appellera son nom Emmanuel », c'est-à-dire « Dieu avec nous »
    (Esaïe 7. 14). Un ange du Seigneur annonce le grand sujet de joie aux bergers de la contrée : « Car aujourd'hui, dans la cité de David, vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur »
    (Luc 2. 11). Remarquons que l'ange ne parle pas de Marie, mais uniquement de Celui qui est le Sauveur. Il aurait pu dire :
    « Aujourd'hui, dans la cité de David, la vierge Marie a mis au monde un Sauveur... » Non : l'Esprit de Dieu nous montre clairement que ce n'est pas à cause de Marie, mais à cause du SAUVEUR qui est né que la multitude de l'armée céleste se joint à l'ange pour louer Dieu : « Gloire à Dieu dans les lieux très-hauts ; et sur la terre, paix ; et bon plaisir dans les hommes ! » (Luc 2. 14). Dans l'Évangile selon Saint Matthieu, nous voyons les mages arriver de l'orient pour voir qui ? Marie ? Non : pour voir le petit enfant à qui ils rendent hommage : « Et étant entrés dans la maison, ils virent le petit enfant avec Marie sa mère ; et, se prosternant, ils lui rendirent hommage; et ayant ouvert leurs trésors, ils lui offrirent des dons, de l'or et de l'encens, et de la myrrhe. » (Matthieu 2. 11). Avez-vous bien lu ? Ils virent le petit enfant avec Marie sa mère, et l'adoration et les dons sont uniquement pour le petit enfant.

    Reprenons notre lecture dans l'Évangile selon Saint Luc. Jésus a douze ans. Comme chaque année, à la fête de Pâque, ses parents vont à Jérusalem. Au retour, l'enfant Jésus demeure dans cette ville, ses parents ne le sachant pas. Quand ils s'aperçoivent de l'absence de Jésus, ils retournent à sa recherche et ce n'est qu'après trois jours qu'ils le trouvent « dans le temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant... et quand ils le virent, ils furent frappés d'étonnement, et sa mère lui dit :
    'Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait ainsi ? Voici, ton père et moi nous te cherchions, étant en grande peine.' Et il leur dit : 'Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu'il me faut être aux affaires de mon Père ?' Et ils ne comprirent pas la parole qu'il leur disait. Et il descendit avec eux, et vint à Nazareth, et leur était soumis. Et sa mère conservait toutes ces paroles dans son coeur. » (Luc 2. 46 à 51). Joseph et Marie étaient d'excellentes personnes. Ce que nous savons d'eux d'après les Évangiles nous donne une haute opinion de leur piété, mais ils n'étaient pas tout entiers aux choses de Dieu, comme Jésus l'était. Cet incident du chapitre 2 de St Luc semble révéler chez eux une certaine défaillance. Joseph et Marie auraient dû savoir où se trouvait le Seigneur, et lui-même leur fait une sorte de reproche en leur disant : « Ne saviez-vous pas qu'il me faut être aux affaires de mon Père ? » Il était, lui, le Fils de Dieu, tout entier aux affaires de Dieu. Toutefois, dans sa parfaite humanité, il se soumet à ses parents et retourne avec eux. Marie, qui ne comprenait pas, gardait ces paroles dans son coeur.

  • #13

    pourlavérité (jeudi, 14 mars 2013 01:43)

    Partie 3:

    Lors du premier miracle de Jésus, à Cana, Marie est là. Le vin manque à la fête, et elle lui en fait part. « Jésus lui dit :
    'Qu'y a-t-il entre moi et toi, FEMME ? Mon heure n'est pas encore venue.' » (Jean 2. 4). Dans les Saintes Écritures, le vin nous parle de la joie. Sans Jésus, il n'existe pas de vraie joie durable dans ce monde. Pour donner joie et bénédiction aux hommes, il faut que le péché qui fait séparation entre Dieu et l'homme soit ôté. Pour que Jésus puisse donner la joie, il fallait sa mort sur la croix où il allait expier le péché. C'est ce que veut dire l'expression :
    « Mon heure n'est pas encore venue ». L'oeuvre rédemptrice n'était pas encore accomplie, et sans elle, la joie ne pouvait être donnée à l'homme, pas plus que Marie ne pouvait apporter le vin. Marie ne suggère ni ne fait rien, car elle ne peut se mêler à l'action de Jésus qui a sa source dans le ciel.
    « Faites tout ce qu'il vous dira » dit-elle (v. 5). Elle comprend que ce n'est pas ce qu'elle-même peut faire ou dire qui compte. C'est JESUS qu'il faut écouter et c'est à Lui qu'il faut obéir.
    Il dit à chacun : « Venez à moi... et moi, je vous donnerai du repos. » (Matthieu 11. 28). Remarquons que le Seigneur appelle toujours sa mère « femme », ce qui rappelle ainsi l'HUMANITE de Marie. Il emploie cette même appellation lorsqu'il est sur la croix: « Jésus donc voyant sa mère, et le disciple qu'il aimait se tenant là, dit à sa mère : 'Femme, voilà ton fils'. » (Jean 19. 26). Pas une seule fois Jésus n'a EXALTE publiquement sa mère comme étant supérieure aux autres. Quand « une femme éleva sa voix du milieu de la foule et lui dit : 'Bienheureux est le ventre qui t'a porté, et les mamelles que tu as tétées' », Jésus dit : « Mais plutôt, bienheureux sont ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent. » (Luc 11. 27 et 28).

    La dernière fois qu'il est fait mention de Marie dans le livre de Dieu, c'est dans les Actes des apôtres, au chapitre premier. Après l'ascension du Seigneur Jésus Christ, les disciples se réunissent à Jérusalem, dans la chambre haute. « Tous ceux-ci persévéraient d'un commun accord dans la prière, avec les femmes, et avec Marie, la mère de Jésus, ET AVEC SES FRERES. » (Actes 1. 14). Marie s'unit de coeur aux prières des disciples. Pour elle, objet de cet honneur inouï d'avoir mis au monde le Fils de Dieu, sa place est désormais auprès de ces témoins humbles et méprisés, inconnus encore, qui persévéraient d'un commun accord dans la prière.

    L'Écriture ne nous parle plus dès lors de la mère de Jésus. Elle la laisse dans cette attitude de foi, de dépendance et de communion qui caractérise la prière en commun. Imaginons-nous ce qu'elle aurait pensé, à ce moment-là, si elle avait su que, quelques siècles plus tard, une multitude d'êtres humains comme elle s'adresserait à elle dans la prière...

  • #14

    pourlavérité (jeudi, 14 mars 2013 01:45)

    Partie 4:

    En conclusion, Marie : qui est-elle ?

    Elle a eu cet immense privilège et ce grand honneur d'avoir été choisie de Dieu pour mettre au monde le Sauveur. Mais Dieu, dans sa sainte Parole, nous montre clairement qu'elle n'était qu'une FEMME, dont la piété était remarquable, certes, mais qui n'était qu'une créature comme vous et moi. Aucun passage, aucun mot de la Sainte Bible ne peut laisser supposer que Marie soit montée au ciel, corps et esprit, avant ou après sa mort. Toutes les doctrines énoncées se rapportant à son assomption sont totalement fausses et absentes des Saintes Écritures.

    Dire que Marie est médiatrice, c'est contredire la Parole de Dieu
    « car il y a un seul Dieu et un seul médiateur entre Dieu et les hommes, l'homme Christ Jésus, qui s'est donné lui-même en rançon pour tous. » (1 Timothée 2. 5). Par conséquent, ce n'est pas à elle que les prières doivent être adressées ; Jésus a enseigné à maintes reprises que les prières et les louanges doivent être adressées à Dieu, par Lui et en son nom. Il dit : «... afin que tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. » (Jean 15.16). « En vérité, en vérité, je vous dis, que toutes les choses que vous demanderez au Père en mon nom, il vous les donnera. » (Jean 16. 23). Jésus est Celui qui intercède auprès du Père : « Il peut sauver entièrement ceux qui s'approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder pour eux. » (Hébreux 7. 25). « Ayant donc un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, tenons ferme notre confession ; car nous n'avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse sympathiser à nos infirmités, mais nous en avons un qui a été tenté en toutes choses comme nous, à part le péché. Approchons-nous donc avec confiance du trône de la grâce, afin que nous recevions miséricorde et que nous trouvions grâce pour avoir du secours au moment opportun. » (Hébreux 4. 14 à 16).

    Rendre culte à Marie est une très grave désobéissance à la parole de Dieu « car il est écrit : Tu rendras hommage au Seigneur ton Dieu, et tu le serviras (ou tu lui rendras culte) lui seul » (Matthieu 4. 10 et Luc 4. 8).

    Appeler Marie « mère de Dieu » est inexact et constitue un outrage involontaire à la sainte Trinité. En effet, comment Dieu qui est esprit (Jean 4. 24) et qui est éternel peut-il avoir une mère ? Marie n'était la mère de Jésus que dans son humanité, le sein dans lequel Christ incarné a été formé. « Tu m'as formé un corps », dit-il en entrant dans le monde (Hébreux 10. 5), et par la voix prophétique : « Tu m'as creusé des oreilles. » (Psaume 40. 6). « Le mystère de la piété est grand : Dieu a été manifesté en chair, a été justifié en Esprit... » (1 Timothée 3. 16).

  • #15

    pourlavérité (jeudi, 14 mars 2013 01:48)

    SUITE ET FIN:

    Quant à la virginité perpétuelle de Marie, nous dirons simplement que plusieurs passages de la Bible nous parlent des frères de Jésus: « Et comme Jésus parlait encore aux foules, voici, sa mère et ses frères se tenaient dehors, cherchant à lui parler... » (Matthieu 12. 46). « Les Juifs étaient étonnés et disaient : n'est-il pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s'appelle-t-elle pas Marie ? Et ses frères Jacques, et Joses, et Simon, et Jude ? Et ses soeurs ne sont-elles pas toutes auprès de nous ?' »
    (Matthieu 13. 55 et 56).
    Il est donc de toute EVIDENCE que Marie n'est pas restée vierge après la naissance de Jésus. De Joseph, il nous est dit en effet :
    « Et il ne la connut point JUSQU'À CE QU'elle eût enfanté son fils premier-né ; et il appela son nom Jésus. » (Matthieu 1. 25).

    Cher ami lecteur, peut-être avez-vous cru jusqu'à présent, à cause des enseignements HUMAINS que vous avez reçus, que Marie pouvait faire quelque chose pour le salut de votre âme, ou pour le pardon de vos péchés, ou même, comme on l'entend souvent, pour vous venir en aide. Il n'en est absolument rien ! Le SEUL chemin qui mène
    à Dieu, c'est :

    JESUS CHRIST.

    « Il est le chemin, et la vérité, et la vie ; nul ne vient au Père que par lui. »
    (Jean 14. 6).

    Il est « le seul médiateur entre Dieu et les hommes »
    (1 Timothée 2. 5).

    « Il n'y a de salut en aucun autre ; car aussi il n'y a point d'autre nom sous le ciel, qui soit donné aux hommes, par lequel il nous faille être sauvés. »
    (Actes 4. 12).

    Cher ami, allez directement à JÉSUS, comme Il vous y invite :

    « VENEZ A MOI, VOUS TOUS QUI VOUS FATIGUEZ ET QUI ETES CHARGÉS, ET MOI, JE VOUS DONNERAI DU REPOS. »
    (Matthieu 11. 28)

    « JE NE METTRAI POINT DEHORS CELUI QUI VIENT A MOI. » (Jean 6. 37)

  • #16

    pourlavérité (dimanche, 17 mars 2013 00:57)

    Bonsoir à tous

    Réflexion sur Le Pape et l’Eglise : qu’en dit la Bible ?

    1. N’APPELEZ PERSONNE " PERE ".
    En référence à ceux qui se disent être des dirigeants spirituels, Jésus a dit: "Et n'appelez personne sur la terre votre père; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux." (MATTHIEU 23:9; Bible Catholique Romaine de Douai – à laquelle se rapportera l’abbréviation « D.V » par la suite.)

    2. UN CORPS NE PEUT AVOIR DEUX TETES.
    La Bible compare la véritable Eglise à un corps humain, avec Christ à sa tête. Nous lisons ""... Christ est le chef de l'Église,(…) dont il est le Sauveur."" (EPHESIENS 5:23 D.V.)

    On proclame le Pape comme étant la 'Tête de l’Eglise Universelle'. Il ne peut pas en être ainsi. Un corps à deux têtes est une monstruosité ! Christ est la tête de l’Eglise.

    3. JESUS CHRIST N’A PAS DE VICAIRE.
    Vicaire, du latin 'Vicarius', signifie 'à la place de'. Le sacrifice vicarius de Christ, par exemple, est le sacrifice de Sa propre personne à la place des pécheurs. Des revendications papales telles que l’infaillibilité, la notion de Chef de l’Eglise, le Saint Père ; toutes essayent de mettre le pape à la place de Christ, place que le Christ Vivant SEUL peut avoir.
    **Cette présomption fausse de Rome est expressément exprimée dans le titre papal, 'Vicaire de Jésus Christ'.

    Le Nouveau Testament a été écrit en grec, et la traduction grecque de 'Vicaire de Christ' est 'Anti-(au lieu de)-christos', ou, dans nos Bibles françaises, 'Antéchrist'. Le mot 'Antéchrist' est non seulement un mot d’insulte, mais aussi un avertissement de la Bible sur le faux rôle assumé par les papes de Rome comme vicaires présumés de Christ (Voir 1 JEAN 2:18 D.V.).
    Le titre de 'Pape' venant du latin 'papa', signifie 'père', et le pape est communément nommé 'Le Saint Père'. Ce titre renie la Parole de Christ.
    4. PIERRE N’ETAIT PAS LE PREMIER PAPE.
    Pierre dit, "" non comme dominant sur ceux qui vous sont échus en partage..." "(1 PIERRE 5:3). Jésus dit, "" Vous savez que les chefs des nations les tyrannisent, et que les grands les asservissent. Il n'en sera pas de même au milieu de vous. Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu'il soit votre serviteur. "" (MATTHIEU 20:25-26 D.V.)

    Le pape est intronisé lors d’une cérémonie glorieuse. Il est couronné d’une triple courrone, désignant sa prétendue autorité sur les trois royaumes des cieux, de la terre et de l’enfer. Il est acclamé 'Souverain Pontife' et le titre latin de 'Pontifex Maximus' lui est donné ; titre qui était également donné aux anciens Césars de la Rome Impériale païenne.

    A la lumière des paroles de Christ citées plus haut, et de celles de Pierre, Pierre ne pouvait pas être pape !

    Les premiers martyrs chrétiens, dont Pierre, comme nous sommes amenés à le croire, sont morts entre les mains du 'Pontifex Maximus' régnant à leur époque.

  • #17

    pourlavérité (dimanche, 17 mars 2013 01:02)

    (suite)

    5. PIERRE ETAIT AUSSI UN HOMME.
    Lors de l’élection d’un nouveau pape, les Cardinaux de l’Eglise Catholique Romaine se prosternent aux pieds du pape, en signe de soumission totale.

    **Un incident intéressant dans la vie de Pierre démontre, à ce sujet, que Pierre NE POUVAIT PAS être pape. Il est écrit: " Lorsque Pierre entra, Corneille, qui était allé au-devant de lui, tomba à ses pieds et se prosterna. Mais Pierre le releva, en disant: Lève-toi; moi aussi, je suis un homme." (ACTES 10:25-26 D.V.)

    6. PIERRE, UN HOMME MARIE.
    Le statut marital de Pierre est clairement indiqué dans la Bible. Dans MATTHIEU 8:14 (D.V.) nous lisons: "Jésus se rendit ensuite à la maison de Pierre, dont il vit la belle-mère couchée et ayant la fièvre."

    Dans l’Eglise Catholique Romaine il est impensable que le pape puisse être un homme marié. Pierre, qui était marié, est pourtant supposé avoir été le premier pape. La Bible nous met en garde contre l’interdiction du mariage. Nous lisons : "Mais l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons,…prescrivant de ne pas se marier..."
    (1 TIMOTHEE 4:1,3 D.V.)

    7. CHRIST EST LE ROCHER, NON PIERRE.
    Rome revendique que Pierre était le rocher – c’est-à-dire le fondateur de l’Eglise – par rapport au passage de l’Evangile en MATTHIEU 16:16-18. Ceci est cependant une erreur car elle met de côté la base même du Nouveau Testament, et ignore délibérément la référence que Jésus fait à la confession de Pierre, divinement révélée :" Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant." (verset 16).

    **Son Eglise devait être fondée sur le rocher que Pierre venait de confesser, c’est à dire, sur LUI, le Christ, le SEUL FONDEMENT.
    La Bible dit, "" ils buvaient à un rocher spirituel… et ce rocher était Christ."" (1 CORINTHIENS 10:4 D.V.) Nous lisons également : "Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus Christ." (1 CORINTHIENS 3:11 D.V.)

    8. PIERRE N’ETAIT PAS INFALLIBLE.
    Les papes revendiquent qu’ils sont infaillibles en matière de foi et de religion. Le pape actuel a récemment réaffirmé ce dogme. Nous lisons au sujet de Pierre à l’époque où il est supposé être devenu le premier pape infallible:" il (Pierre) était répréhensible".
    Des détails intéressants sur la fallibilité de Pierre sont donnés en GALATES 2:8-14 (D.V.).

    A la lumière de la Bible, c’est une erreur de considérer l’"infaillibilité papale" et la revendication que Pierre était le premier pape de la sorte.

  • #18

    pourlavérité (dimanche, 17 mars 2013 01:06)

    LES FAITS DE L'HISTOIRE BIBLIQUE confondent les revendications papales.

    Les auteurs catholiques romains déclarent en général que Pierre était le premier évêque ou pape de Rome entre 42 et 68 après J-C ; certains auteurs faisant légèrement varier ces dates.
    On ne trouve dans la Bible absolument aucune preuve que Pierre ait jamais été à Rome. Au contraire, toute preuve biblique tend à démontrer l’inverse.

    Pas d'argumentation possible.

    La citation suivante est extraite d’un ancien dictionnaire Biblique :

    "Des auteurs papistes ont affirmé que Pierre avait été évêque de Rome pendant les années 43 à 68 après J-C. Durant cette période Paul écrivit une fois aux romains, six fois de Rome à d’autres églises, a été au moins une fois dans la ville et y séjourna deux années entières ; il n’y a en revanche pas la moindre indication que Pierre y ait été une seule fois, et il aurait été aberrant qu’il y soit venu sans que Paul ne le mentionne."

    Paul gouvernait les affaires de l’Eglise de Rome, leur a donné des lignes de conduite, et a mentionné les principaux chrétiens de la ville par leur nom, hommes et femmes. Il n’a cependant pas dit un mot au sujet de Pierre, qui, selon les Romanistes, y siégeait sur son trône, et avait gouverné sur l’Eglise avant l’arrivée de Paul, lors de sa résidence et après son départ. Il est certain que si Pierre avait été à Rome, quelques mentions en auraient été faites par l’apôtre Paul.

    Si Pierre n’a jamais été à Rome, la SUPREMATIE DU PAPE s’écroule. L’idée qu’il ait été le premier évêque de Rome est ridicule et il n'y a PAS D'ARGUMENTATION POSSIBLE !!

    D.ieu vous bénisse et bénisse Israël.

  • #19

    Michalet Christian Luc (dimanche, 17 mars 2013 10:12)

    Merci "pour la Vérité" trés bonne références et défense de la Parole.

    Merci pour votre bénédiction et pour celle envers le peuple d'Israel élu de YHWH Yeshoua avec lequel il nous a aussi élu pour ne faire qu'un seul peuple avec deux destinées légèrement différentes mais qui se complètent et le tout pour la Gloire de YHWH Yeshoua notre grand Dieu.

    C'est celà qui m'interpelle et doit interpeller nos frères et soeurs(puisque je désire encore croire à leur appel) si ce n'est pas en suivant la Parole de YHWH Dieu qu'il prennent une place que Dieu ne leur a pas donnée ou des paroles que Dieu n'a pas dites dans sa nouvelle alliance, qui alors leur a demander de prendre cette place et de rajouter à ce nouveau testament des choses anciennes qui menaient à la malédiction ou à prendre une place que Dieu ne leur a pas donnée.

    Il n'y a qu'une seule réponse possible, et c'est la pire qu'on puisse imaginer.

    Nous devons veiller à suivre l'Evangile de notre salut octroyé par grace et seulement par pure grâce en dehors des oeuvres de la loi, sans devenir un trangresseur de la loi c'est à dire aimer YHWH Dieu de tout son coeur, de sa force et de son esprit et aimer son prochain comme soi même.

    Laisser nos frères et soeurs dans l'erreur et l'utopie serait un manque d'amour envers eux ce que dit Paul (en Galates) et le prophète Ezéchiel.

    Beaucoup de chrétiens sont manipulés ou abusés, dévalisés.

    Non pas qu'il est mal de donner, c'est même bien et fortement recommandé,voir necessire dans les deux sens,celui qui donne et celui qui reoit, mais le chrétien est un homme ou une femme libre, libre, libre.

    C'est à la liberté que Christ nous a appelé , ne méprisons pas cette liberté si chérement acquise par son auteur, ne lui faisons pas insulte en nous remettant sous un joug que YHWH Yeshoua homme de l'ancien testament n'a pas commandé dans sa nouvelle alliance.

    Nous sommes des graciés purement pas faveur imméritée de la tribu de Juda et non de Lévi; sous la grâce et non plus sous la loi

  • #20

    Madeleine M (mercredi, 03 avril 2013 00:26)

    Amen!
    .............................

    Marie et les saints ne prieront jamais pour nous !

    C’est à nous de prier, de nous repentir, de changer complètement de vie et de mentalité. C’est à nous d’abandonner le péché au lieu de prier disant : priez pour nous misérable pécheurs maintenant et au moment de notre mort. C’est à nous de prier comme la Parole nous enseigne de prier, non pas priant un saint ou Marie, mais priant le Père céleste au Nom de Son Fils bien-aimé Jésus-Christ. La Bible enseigne que Jésus-Christ est la seule personne qui peut intercéder pour nous. « Il y a un seul Dieu et un seul médiateur entre Dieu et les hommes : Jésus-Christ… » (1Timothée 2 :5).

    Jésus-Christ nous aime. Il s’est donné volontairement pour nos péchés sur la Croix et Il n’a pas besoin que quelqu’un d’autre intercède auprès de Lui.

    Il intercède pour nous auprès du Père : « Jésus est par cela même le garant d'une alliance plus excellente. De plus, il y a eu des sacrificateurs en grand nombre, parce que la mort les empêchait d'être permanents. Mais Lui, parce qu'Il demeure éternellement, possède un sacerdoce qui n'est pas transmissible.


    C'EST AUSSI POUR CELA QU'IL PEUT SAUVER PARFAITEMENT CEUX QUI S'APPROCHENT DE DIEU PAR LUI, ETANT TOUJOURS VIVANT POUR INTERCEDER EN LEUR FAVEUR.


    Il nous convenait, en effet, d'avoir un souverain sacrificateur comme Lui, saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux, qui n'a pas besoin, comme les souverains sacrificateurs, d'offrir chaque jour des sacrifices, d'abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple, car ceci, Il l'a fait une fois pour toutes en s'offrant lui-même (Hébreux 7:22-27).

    OUI, C’EST A NOUS DE CROIRE EN JESUS-CHRIST, CONFESSANT NOS PECHES A DIEU EN SON NOM ET DEMANDANT SON AIDE POUR LES ABANDONNER.

    “Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste. Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier. Si nous gardons ses commandements, par là nous savons que nous l'avons connu. Celui qui dit : Je L'ai connu, et qui ne garde pas Ses commandements, est un menteur, et la vérité n'est point en lui. Mais celui qui garde Sa parole, l'amour de Dieu est véritablement parfait en lui : par là nous savons que nous sommes en Lui. Celui qui dit qu'il demeure en lui doit marcher aussi comme Il a marché lui-même” (1 Jean 2:1-3).

    “ Si nous marchons dans la lumière, comme Il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.

    “CELUI QUI CACHE SES TRANSGRESSIONS NE PROSPERE POINT, MAIS CELUI QUI LES AVOUE ET LES DELAISSE OBTIENT MISERICORDE PROVERBES 28:13).


    "FUYEZ L'IDOLATRIE" 1 Corinthiens 10:14

    L’apôtre Jean a écrit :

    L’Apocalypse 21:6

    Et il me dit : C'est fait ! Je suis l'Alpha et l'Oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement.

    21:7

    Celui qui vaincra héritera ces choses ; je serai son Dieu, et il sera mon fils.

    21:8

    Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, LES IDOLATRES, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.


    L’apôtre Pierre a dit :

    Actes 3:19 REPENTEZ-VOUS DONC ET CONVERTISSEZ-VOUS, POUR QUE VOS PECHES SOIENT EFFACES,


    Il a dit aussi :

    2:38

    Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint Esprit.

    2:39

    Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.

    2:40

    Et, par plusieurs autres paroles, Il les conjurait et les exhortait, disant : SAUVEZ-VOUS DE CETTE GENERATION PERVERSE.


  • #21

    Michalet Christian Luc (samedi, 06 avril 2013)

    Merci Madeleine pour cette mise au point.

    Content de vous revoir sur ce blog.

    Shalom lithraot

radiopredication.ning[1].html
Document HTML 89.6 KB
Ecoute de l'Evangile
Quelques radios chrétiennes à écouter.
Soez bénis
radio-rfe[1].html
Document HTML 32.6 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 0